AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 mille et une nuits. (adria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: mille et une nuits. (adria)   Ven 20 Fév - 0:04

la musique te donne le tournis. a moins que ce soit le joint que t’as fumé. avachi sur le canapé, avec cette fille assise sur les genoux, t’as plus vraiment conscience du monde qui t’entoure. faut dire que depuis qu’adria est arrivée, t’es tellement stressé que tu passes ton temps à te défoncer pour te calmer. jamais une situation (une fille) ne t’a mis dans cet état. c’est nouveau, c’est angoissant, ça te rend vivant. mais ça ne t’empêches pas de l’éviter, histoire de te faire détester. t’es un sale con, et t’ignores pourquoi tu te comportes comme ça avec adria. ça aurait pu être pire, t’aurais pu être fiancé à une mocheté. adria, elle est jolie, mais plutôt crever que de lui dire. l’appartement est trop petit pour tous ces gens. t’as l’impression d’étouffer. surtout à cause de cette fille qui s’asseoit sur toi et passe son temps à te toucher. tu ne te souviens même pas comment elle a atterri là, ni son prénom, ni même qui elle est. faudrait peut-être que le futur grand avocat que tu es (que tu voudrais être) arrête de déconner. puis soudain, devant toi, apparaît adria. tu sais pas si c’est un tour de ton esprit dans un sale état, ou si elle est vraiment là. tu la regardes d’un air hébété, incapable de dire quoi que ce soit (surtout que si elle n’est pas vraiment là, c’est la honte pour toi). mais finalement, elle a l’air bien réelle et tu hausses un sourcil en l’observant par-dessus l’épaule de blondie. adria ? qu’est-ce que tu fais là ? c’est la langue du désert qui s’échappe de tes lèvres, cette langue que tu ne peux parler qu’avec elle en ces lieux. la fille pendue à ton cou t’observe comme si tu venais de mars, et t’es bien content qu’elle ne te comprenne pas, avec un peu de chance elle te lâchera.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: mille et une nuits. (adria)   Jeu 5 Mar - 19:50

Elle était décidée à lui parler, calmement, doucement : elle voulait lui dire qu’elle avait peur, et qu’elle était comme lui. Elle était décidée. Si seulement lui l’était. Mais ça ne serait pas ce soir : ce soir, on l'avait invité à une fête. Non pas qu'elle eut été enjoué à l'idée d'y aller, mais elle voulait se changer les idées alors ... Alors elle monta les étages par les escaliers de cet immeuble : et elle devina sans l’ombre d’un soupçon ce qui se passait à l’intérieur. Certaines personnes usaient de la drogue, et ça se sentait jusque dans la cage d'escalier. Elle serait encore celle qui ne s'amuserait pas. Soit : elle ne resterait pas longtemps alors. Elle toqua, et quand une personne inconnue lui ouvrit, complètement défoncée, elle serra les dents. Le visage fermé, elle entra dans la pièce et essaya de se trouver une place dans un coin de la pièce.

Quand elle tourna la tête, elle s'arrêta face au canapé. Elle le trouva là : Ben, complètement défoncé en train de se faire tripoté par une fille. Alors, quand il ouvrit la bouche, elle fut à deux doigts de l'étrangler. Il lui posa une question dans cette langue natale. Cela la fit vibrer, comme à chaque fois. Mais elle était trop en colère pour lui répondre. Elle attrapa la demoiselle par le bras, et la balança dans la foule de personnes. Dans cette langue musicale, elle a commencé à balancer toute sa rage devant la foule qui maintenant, cessait de faire du bruit. « Tu es pathétique. » Elle l'a attrapé par le bras pour qu'il se lève, sa rage multipliant sa force et elle l'a traîné sur le porche de l'appartement. Claquant la porte derrière elle, elle s'est retourné vers l'homme. Elle l’a poussé, les larmes de rage coulant sur ses joues. « Tu crois quoi ? Tu crois que tu es le seul à être mal, le seul à être malheureux, le seul à être apeuré ? T’es qu’un putain d’égoïste Ben : dans cette histoire on est deux je te rappelle. » Elle a essuyé ses larmes rageusement. « Et sache que je ne te laisserai plus jamais me traiter comme ça : je veux bien que tu aies été forcé, et moi aussi. Mais tu me dois le respect. Juste le respect. Et ce que tu as fais là, c'est tout sauf ça. »
Revenir en haut Aller en bas
 

mille et une nuits. (adria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mille et une nuits (Lustre)
» Un Mariage "Mille et une nuits"
» Party Mille et une nuits à Nantes le 28 janvier
» Faire ses nuits !!
» Faire ses nuits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Résidence whanau :: bâtiment puru
-