AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 clagus ~ while my guitar gently weeps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 9:38

Il est à peine midi. Tu viens de te lever. T'as presque honte alors que trois mois auparavant, tu te levais à quatre heures tous les matins pour être à cinq heures sur l'eau. C'était un peu fou, cette vie-là. Mais parfois, même si tu as du mal à te l'avouer, ça te manque. T'en peux plus de ne rien faire de tes dix doigts. Il te manque un but quand tu te lèves le matin. Dans le fond, il n'en tient qu'à toi de changer les choses, Angus. Te fous pas de la gueule du monde. Tu sursautes en entendant frapper à la porte alors que tu n'es vêtu que d'un tee-shirt noir et d'un caleçon. Tu cherches un pantalon mais tu trouves pas. Ca doit être le facteur et si t'ouvres pas, Flynn va gueuler. Du coup, adieu le pantalon. Tant pis pour le facteur. Tu ouvres à la volée et tombe sur un visage familier. Un visage un peu flou quand même. Tu as peu de souvenirs de cette soirée-là. De toutes façons, après trois verres, tu n'as plus aucun contrôle sur ton cerveau, pauvre gars. " Euh... Salut. " Tu tentes un sourire mais surtout, tu tentes de te souvenir ce qui peut bien amener cette fille à la porte de ton appartement.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 16:08


“ while my guitar gently weeps. „

La petite brune avait passé sa journée dans la salle des cours, elle était rentrée sur les coups de onze heures. Elle avait mangé en rentrant, elle crevait la faim, c’est fou comme se concentrer ca creuser l’appétit. Pourtant la brunette n’était pas une grosse mangeuse.  Pour combler son après-midi, elle voulait faire quelque chose. Noa travaillait du coup elle ne pouvait pas voir son frère. Puis soudain dans sa petite cervelle, une promesse lui revint en tête. Et en refermant le frigidaire où elle était en train de prendre une bouteille d’eau, un petit bout de papier où était griffonné un mot, plutôt une adresse. Un sourire se dessina sur ses lèvres, elle savait très bien ce qu’elle allait faire pour le reste de la journée. Ne jamais faire une promesse à la petite Clara, elle ne tombera pas dans n’importe quelle oreille et à défaut d’être très rapide elle avait une excellente mémoire. Elle se souvenait des visages et surtout des choses très intéressantes qu’on pouvait lui dire sous l’emprise ou non de l’alcool ou autre substance de son interlocuteur. Dit c’était dit. Alors elle quitta son petit appartement pour se diriger vers celui Angus. Guitare au dos. Prête. Elle s’arrêta devant un immeuble. Profita de la sortit d’un locataire pour s’y infiltrer. Et très vite elle trouva l’appartement qu’elle cherchait. Elle toqua. Quelques temps après on lui ouvrit. Elle découvrit donc Angus, dont elle se souvenait très très bien. Qui apparemment n’attendait pas de visite au vu de comment il était vêtu. Clara en fut bien amusée et son sourire le traduit très bien. " Euh... Salut. " . Ce souvenait il d’elle au moins ? « Salut ! Très charmant dis donc ! ». Elle le regarda de bas en haut et de haut en bas. Avant de lui offrir un superbe sourire lumineux et de dire. « Bon j’espère que tu n’as rien de prévu aujourd’hui, parce que tu vas passer ton aprem avec moi ! ». Et de toute façon il n’avait pas le choix. Elle s’invita presque chez lui et par dieu sait quel moyen elle se retrouva dans son appartement. « Juste au cas où hein, si tes souvenirs sont un peu flou, parce que les miens de souvenir sont très clair, je m'appelle Clara et tu m’as promis ET une promesse EST une promesse, qu’on jouerait ensemble un jour ! Ce jour est venu mon grand ! ». Clara toujours pétillante et surtout très bavarde. « Alors hop hop hop on met un pantalon et c’est parti ! ». Bon ok elle pouvait très certainement passer pour une déranger du cerveau, mais ce n’était pas le cas, elle était juste comme ça la petite brunette.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 16:38

Tu fronces les sourcils en essayant de te souvenir où tu as croisé cette fille. Son visage t'es familier, tu ne peux pas le nier. Tandis que tu frayes ton chemin dans tes souvenirs récents, ton regard se porte sur la guitare qu'elle a sur le dos. Ca y est, tu commences à remettre les pièces du puzzle dans l'ordre. Avant même que tu aies pu dire quelque chose, la voilà qui se met à parler. Parler beaucoup. Trop peut-être. " Salut ! Très charmant dis donc ! " Tu fais des efforts pour ne pas rougir face à la réflexion de la jeune femme. C'est un peu gênant de se retrouver en caleçon devant une fille que l'on connaît à peine. Tu pense percevoir un peu d'ironie dans la voix de la jeune femme alors tu lèves les yeux au plafond. Si bien qu'elle en profite pour se faufiler entre toi et la porte. Elle pénètre dans l'appartement mais tu ne fermes pas la porte derrière elle. Tu t'adosses contre l'encadrement et tu la regardes prendre ses aises dans l'appartement. Tandis qu'elle parle, tu te rappelles de cette fameuse soirée, quelques jours plus tôt où vous aviez partagé une soirée concert. Vous aviez parlé musique puis comme souvent après quelques verres, tu avais lancé une boulette plus grosse que toi. Tu lui avais promis de faire un boeuf à la guitare. Sauf que c'était strictement IM-PO-SSI-BLE. Jamais tu n'avais jouer de la guitare devant quelqu'un. C'était ton petit jardin secret.

" Alors hop hop hop on met un pantalon et c’est parti ! " Tu soupires légèrement face à tant d'enthousiasme. Passer l'après-midi avec une fille aussi dynamique ne t'embêtait pas mais l'idée de devoir jouer de la guitare ne t'enchantait guère. " Qui te dit que je suis disponible cet après-midi ? Je suis pas étudiant, moi. " Ta réplique est un peu moqueuse. Après tout, elle n'était pas censée savoir que tu étais chômage. Tu pouvais toujours prétexter devoir te rendre au boulot. La belle demoiselle bâterait peut-être en retraite.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 17:08


“ while my guitar gently weeps. „

Clara avait réussi à pénétrer dans l’appartement. Mais apparemment son interlocuteur ne semblait pas vraiment la vouloir ici, n’ayant pas refermé  la porte derrière elle. Bon après tout, elle n’avait pas vraiment été invitée. Ok, elle n’avait pas du tout était invitée à rentrer. Puis elle n’arrêtait pas de parler, de parler, qui la voudrait chez elle ? Pas grand monde. Elle pouvait vraiment passer pour une belle brunette avec un sérieux grain dans la tête. Maintenant Clara était vraiment pressée de commencer à jouer avec lui. Mais lui ne semblait pas trop apte à le faire. Mais la petite brunette y tenait vraiment. Elle essaya de la presser un peu. Puis qu’il mette un pantalon quand même, Clara cela ne l’a gênait pas vraiment, avec deux grand frères, elle en avait vu des caleçons, mais bon fallait pas abuser non plus. Puis ils ne se connaissaient pas encore assez. Clara ne lui laissé pas vraiment le choix. Elle avait décidé ainsi et il en était ainsi. La petite brunette obtenait TOUJOURS ce qu’elle voulait. " Qui te dit que je suis disponible cet après-midi ? Je suis pas étudiant, moi. "  . Un sourire amusé s’installa sur les lèvres de la brunette. Lui était toujours accoudé à l’encadrement de la porte d’entrée toujours pas fermé. Mais elle ne se démonta pas. « C’est exceptionnel, d’habitude j’ai cour aussi l’après-midi ! Je ne chôme pas tu crois quoi ?! M’enfin bref, vu comment tu es habillé à un peu plus de … midi … j’en déduis parfaitement que tu n’as rien à faire cette après-midi ! Puis on n’est pas obligé de jouer trois heures tu vois ! Une heure, une heure et demie suffisent, ce n’est rien ! ». Elle ne lui demandait pas trop non plus. Juste une grosse heure. Quelques morceaux. « Ce soir là tu as vraiment choisi de promettre à la mauvaise personne ! ». Clara s’en amusait. Elle était toute pétillante et pleine de vie. Son regard pétillait de malice et son sourire était amusé. Et pas moqueur, juste amusé. « Alors ? ».
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 17:20

Lorsque tu constates qu'elle blablate toujours autant, tu te décides à refermer la porte. Ca ne veut pas dire que tu vas baisser les bras et jouer avec elle de la guitare, ça non. Tu es au moins aussi borné qu'elle. "  C’est exceptionnel, d’habitude j’ai cour aussi l’après-midi ! Je ne chôme pas tu crois quoi ?! M’enfin bref, vu comment tu es habillé à un peu plus de … midi … j’en déduis parfaitement que tu n’as rien à faire cette après-midi ! Puis on n’est pas obligé de jouer trois heures tu vois ! Une heure, une heure et demie suffisent, ce n’est rien ! " dit-elle. Une heure et demi, vraiment ? Tu adores jouer de la guitare mais, pour une raison indéterminée, tu ne veux jouer avec personne, devant personne. C'est ton jardin secret, ton talent inavoué. Du coup, la belle peut tenter tout ce qu'elle veut, elle aura bien du mal à te faire jouer. Tu te maudis intérieurement pour avoir fait cette promesse ridicule. " Alors ? " demande-t-elle avec malice. Alors rien du tout. Tu croises les bras sur ton torse et constate que tu portes toujours simplement un caleçon. " Je vais enfiler un truc. " Un instant, tu veux t'enfermer dans ta chambre en espérant qu'elle se lasserait de t'attendre. Mais non, tu enfiles docilement une paire de jean. Inconsciemment, tu lances un regard dans le miroir pour être certain que tu es présentable. Lorsque tu retournes dans le salon que tu partages avec ton colocataire, tu fais mine de noyer le poisson en changeant de conversation. " Tu fais des études de quoi, en fait ? " Avec un peu de chance, après plusieurs minutes de conversation, elle aura peut-être oublié la raison de sa venue. -OUPAS-

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 18:12


“ while my guitar gently weeps. „

Il avait fini par fermer la porte. Toute façon Clara n’était pas du tout décidée à partir. Elle y resterait l’après-midi, la soirée entière et plus encore s’il fallait, jusqu’à obtenir ce qu’elle voulait. Clara ne comprenait pas pourquoi il faisait aussi chichipanpan, ce n’était pas compliqué, il mettait un pantalon et allé prendre sa guitare et ils jouaient, elle ne lui demandé de décrocher la lune quand même. Elle attendait toujours et elle parlait, parlait, parlait. Clara c’était un sacrée bout de jeune femme. Elle lui lança un « Alors ? », plein de malice. Il croisa les bras sur son torse. Il a dû remarquer effectivement q’il était encore qu’en caleçon. " Je vais enfiler un truc. "  . Il partit alors vers, elle supposa, sa chambre. Et elle attendit très sagement qu’il daigne revenir. Non, non, la petite brunette n’allait pas repartir sans son  dû. Il finit par revenir avec un pantalon cette fois ci. C’était bien mieux ainsi. " Tu fais des études de quoi, en fait ? " . Oh parfait on peut discuter et faire connaissance, mais mon grand tu ne lui fera pas oublier ce pour quoi elle est venue ici. « Je suis en fac de psycho, avec comme spécialité la criminologie c’est tellement cool d’essayer de comprendre les criminels et le pourquoi de leur acte ! Enfin tu sais tout ! ». Elle aimait ses études plus que tout. Mais ce qu’elle aimait aussi c’est la musique. Elle écoutait de tout et de rien. « Mais tu sais j’aime aussi beaucoup la musique ! D’ailleurs, elle est où ta guitare ? On peut parler si tu veux avant cela ne me gêne pas du tout, mais après j’aurais vraiment envie de jouer avec toi ! ». Clara sans gêne aucune, posa ses fesses sur le bord du canapé qui se trouvait tout près, dans le genre de dire « je bougerais pas de là ». « Tu fais quoi dans la vie toi ? C’est ton jour de repos, que tu es chez toi et que tu n’as apparemment rien à faire ? ». Un sourire était toujours présent sur les lèvres de la brunette.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 18:47

Cette fille ne lâchera pas l'affaire. Tu le sens, tu le sais. Elle a l'air du genre de nana qui n'abandonne rien et qui, une fois une idée en tête, est impossible à faire sortir du rang. Tant pis, tu allais devoir faire preuve de ruse pour éviter d'avoir à sortir ta guitare. Les mains moites étaient le signe que tu serais bien incapable de jouer de la guitare devant elle, avec elle. Même ton meilleur pote dans le Colorado, t'avait tanné pendant des années pour que tu joues avec lui. Tu avais toujours refusé. En entendant le mot "... criminologie... ", tu hausses un sourcil. C'était intéressant. Tu te demandais un peu s'il y avait des débouchés dans ce domaine mais ça n'avait pas l'air d'inquiéter la jeune femme. " Oh, tu vas avoir de quoi étudier avec moi, alors. " Ok, la blague est de mauvais goût et ça pourrait l'effrayer. Mais ton côté sarcastique, tu ne peux pas le mettre à la poubelle. Tu ne souris même pas en lançant ta vanne, ton air pince sans rire, tu le traîne en bandoulière, comme toujours.

Voilà qu'elle se remet à parler de musique tout en s'installant sur ton canapé. Tu te diriges vers le frigo pour attraper une bière. " Tu veux quelque chose ? " lances-tu en ignorant totalement sa réflexion sur le fait qu'elle souhaiterait jouer avec toi. Elle va finir par te trouver vraiment étrange, Angus... En même temps, t'es du genre bizarre, mon gars. " Tu fais quoi dans la vie toi ? C’est ton jour de repos, que tu es chez toi et que tu n’as apparemment rien à faire ? " Tu lèves les yeux au plafond en entendant la question. Elle n'a pas tord. Tu n'as rien à faire. Du moins, rien de mieux que faire la discussion avec elle. " Ca fait trois mois que je vis ici, je n'ai pas retrouvé de boulot. Je ne veux pas refaire le boulot que je faisais dans le Colorado. (...) Donc tu as raison, je n'ai rien à faire. "

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 19:16


“ while my guitar gently weeps. „

Clara était bien décidée à camper ici. Ok s’il voulait ils allaient discuter, mais Clara n’oubliait pas. Clara n’oubliait rien. Elle lui expliqua donc qu’elle faisait des études en psychologie avec spécialité criminel. La petite brune adorait comprendre le cerveau des criminels, c’était tellement intéressant. S’il y avait du boulot après, Clara ni avait pas vraiment pensé, tout ce qu’elle voulait c’était faire quelque chose qu’elle aimait et c’était une chose qu’elle appréciait beaucoup. Elle verrait par la suite. Puis toute façon Clara elle n’avait pas à s’inquiéter, oh que non. " Oh, tu vas avoir de quoi étudier avec moi, alors. ". Clara haussa un sourcil. Elle le regarda. Puis elle sourit. Il en fallait bien plus pour l’effrayer et la faire fuir. Ce que Clara savait en cet instant, c’était très certainement qu’Angus la maudisse d’être entré chez lui, brisant sa tranquillité et l’obligeant un peu à jouer et la supporter surtout. « Oh intéressant dis donc ! A l’occas’ j’étudierais ton profil criminel hein ! ». Sourire amusée. Elle rigolait. Angus n’avait pas l’air du tout d’avoir le profil d’un criminel mais elle ne le connaissait pas encore trop.

Très subtilement Clara remis la musique sur le tapis. Elle était venue pour cela après tout. Elle en avait profité aussi pour s’installer sur le canapé, marre d’être debout et geste qui prouvait un peu plus qu’elle ne partirait pas. Il alla vers le frigo et lui proposa si elle voulait quelque chose. Lui se prit une bière mais Clara ne buvait pas. « De l’eau ou un jus de fruit si tu as merci ! ». Elle fumait Clara, oui ca elle le faisait, pas bien, mais elle ne buvait pas. Finalement elle finit par s’intéresser à lui. " Ca fait trois mois que je vis ici, je n'ai pas retrouvé de boulot. Je ne veux pas refaire le boulot que je faisais dans le Colorado. (...) Donc tu as raison, je n'ai rien à faire. ". Ah ce n’était pas chouette pour lui de ne pas avoir trouvé de boulot. La petite brune s’ennuierait beaucoup si elle n’avait pas ses études et tout le reste. Mais elle nota le fait qu’ils étaient presque arrivé en même temps. Voilà un peu plus de trois qu’elle était arrivée ici. « Oh on est presque arrivée en même temps ! Je suis arrivée ici aussi il y a un peu plus de trois mois, je suis venue rejoindre mon grand frère ! ». Elle marqua une petite pause en prenant sa boisson. « J’espère que tu trouveras un boulot ! Tu faisais quoi dans le Colorado ? ». Puis un sourire très malicieux apparu sur son visage. « Vu que tu n’as pas de travail, que tu n’as rien à faire, raison de plus pour jouer ensemble un peu, ça comblera ta journée ! ». Elle pointa sa guitare du doigt, puis planta son regard sur Angus.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 19:42

" Oh intéressant dis donc ! A l’occas’ j’étudierais ton profil criminel hein ! " Même tes blagues de mauvais goût ne la désarment pas. Elle reste optimiste et solaire. Tu la trouves belle. Trop jeune aussi. Mais belle. Tu ne peux t'empêcher de sourire lorsqu'elle clame vouloir étudier ton profil criminel. En cherchant bien, elle trouverait peut-être quelques failles dans ton cas " Ce jour-là, viens dès le début de matinée. " Tu t'auto-taquines. Ca cache le manque de confiance en toi qui te bouffe parfois.

Tu attrapes une bouteille de jus multi-fruits dans le frigo et en sert un verre à la jeune femme. Tu détestes ce genre de boisson, trop acide. C'est la bouteille de Flynn, tu te promets de lui en racheter une à l'épicerie avant qu'il fasse la grimace. " Oh on est presque arrivée en même temps ! Je suis arrivée ici aussi il y a un peu plus de trois mois, je suis venue rejoindre mon grand frère ! " Cette résidence était remplie de personnes ayant tout plaqué du jour au lendemain. C'était rassurant pour toi. T'étais pas le seul à avoir fait ce pari. " Tu viens d'où ? " T'es pas du genre bavard mais tu apprécies toujours une conversation surtout lorsque la personne en face à du répondant et des idées. Ce qui est le cas de cette fille, tu en es convaincu. " J’espère que tu trouveras un boulot ! Tu faisais quoi dans le Colorado ? " En plus de ça, elle est gentille. Tu la sens sincère. T'es pas du genre à faire confiance comme ça mais elle t'inspire des idées positives. " J'étais pêcheur, comme mon père. " La pêche, ça fait pas fantasmer. C'est pas très glamour et tu le sais. Mais tu n'as jamais eu honte de ton ancien métier. Tu pourrais même clamer haut et fort que parfois, ça te manque à en crever.

Elle se remet à parler musique et cette fois, tu ricanes en secouant la tête. Elle est incorrigible. " C'est moi ou tu es têtue ? "

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 20:28


“ while my guitar gently weeps. „

" Ce jour-là, viens dès le début de matinée. ". Sourire amusée une nouvelle fois. Elle lui avait parlé de lui faire son profil criminel en plaisantant. Il avait répondu. Mine de rien, elle n’avait pas l’air comme cela, mais elle étudiait tout, elle essayait de faire que rien ne lui échappe pour mieux connaître la psychologie d’Angus. Et en général, essayer de comprendre au mieux ce que les personnes en face d’elle avait dans leur petite tête. « Attention ce qui est dit est dit ! Et je suis une matinal, à huit heures tu me verras débarquer chez toi, avec mon très long questionnaire ! ». Elle plaisantait une nouvelle fois et son sourire en témoignait.

Voilà qu’ils parlaient l’un de l’autre. Qu’ils se questionnaient. Pour Clara c’était une facon de mieux connaître Angus et pour Angus le moyen de la distraire pour qu’elle oublie la musique. Loupé mais bien essayé. Ils étaient presque arrivés en même temps à la résidence. Clara dans les amis et connaissances qu’elle avait depuis son arrivée ici, c’était pour la plupart des gens qui avait quitté quelque chose de là où il venait pour essayer de construire une vie meilleure, ou des personnes qui étaient venu en rejoindre d’autre. Le cas de Clara avec Noa.   " Tu viens d'où ? " . De nouveau un sourire tout doux. « New York ! Merci papa, mais maman est d’ici, elle est juste tombé amoureuse d’un américain et l’a suivi ! ». New York où sa famille, son nom était bien connu, grâce, à l’entreprise de papa Chesney au détriment de l’attention qu’il portait à ses quatre enfants.

Clara espérait sincèrement qu’Angus retrouve un boulot. La brunette elle était gentille, trop gentille, même si elle avait du caractère. Un sacré caractère. Mais elle restait adorable et attachante. Elle s’intéressa à ce qu’il faisait avant. " J'étais pêcheur, comme mon père. " . Pêcheur. Clara s’imagina sur les bateaux de pêche, à l’aube pour attraper les poissons, qui gentille comme elle est, les relâchera juste après. Mais elle était quand même agréablement surprise par son ancien boulot. « Cela devait être chouette ! Pourquoi tu n’essayerais pas de faire un truc ici, je t’achèterais du poisson tous les jours ! Même là sérieusement, pourquoi tu ne créerais pas ta propre entreprise avec ce que tu aimes faires ? ». Elle savait pertinemment que c’était bien plus facile à dire qu’à faire ! Elle en avait totalement conscience. Clara elle avait le compte en banque qui lui permettait de faire les choses. Merci papa. Mais elle avait aussi conscience que pas tout le monde était comme elle.

La brunette revenait quand même toujours à la musique. Parce que quand même à la base elle était venue pour cela. Elle était contente d’avoir réussi à le faire ricaner. Elle était contente de son petit effet. " C'est moi ou tu es têtue ? ". Elle se mit à rire franchement. Ce n’était pas difficile à deviner. Une fois finit elle prit la parole. « Très observateur !! Moi têtue ? Jamais ! Tu parles je suis pire qu’un âne !! Je lâche pas tant que je n’obtiens pas ce que je veux, alors désolé mais tu es dans la caca si tu comptes ne pas honorer ta promesse ! ». Elle marqua une pause puis reprit. « Mais tu l’es aussi je me trompe pas ? Tu changes toujours de sujet dès que je parle de jouer ensemble ! Tu sais pas jouer c’est ça, c’est l’alcool qui a parlé ? Ou alors tu as cassé ta guitare et tu n’oses pas le dire ? Tu as peur de jouer devant quelqu’un ? Tu n’as jamais joué avec quelqu’un ? … ». Clara lui lance un regard interrogateur. Elle avait balancé tout un tas de petite idée sur le sujet, sans savoir si l’une d’elle était la bonne. Malgré cela, elle a toujours un petit sourire planté sur son doux visage.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 20:52

Mine de rien, elle t'amuse, la petite Clara. Avec ses paroles à cent à l'heure et son sourire indéfectible. Elle avait l'innocence de la jeunesse, ça se voyait à mille mètres. " Attention ce qui est dit est dit ! Et je suis une matinal, à huit heures tu me verras débarquer chez toi, avec mon très long questionnaire ! " Tu n'en doute pas. Elle serait bien capable de le faire, la bougre. " Je ne te promets rien, t'es du genre à prendre tout au sérieux. " Tu souris et tu décapsules ta bière qui va finir par refroidir. Puis elle commence à parler d'elle. Elle t'avoue être New-Yorkaise. T'es pas étonné. Elle en a bien l'allure. Ca n'a rien de péjoratif à tes yeux, au contraire. C'est juste qu'à tes côtés, elle avait l'air plus habituée à la ville. Toi, les grosses villes, c'était pas ton fort. Alors que dire de la grosse pomme ? Tu n'aurais jamais pu t'y sentir à ton aise entre les buildings et les nuages de pollution. " Wahou. New-York. Ca ne te manque pas ? " Tu poses cette question parce que toi, ton petit coin perdu aux Etats-Unis, il te manque pas mal. Parfois, tu reprendrais bien l'avion dans l'autre sens. Mais tu sais que si tu as tout quitté du jour au lendemain, c'est pour une bonne raison. T'es censé prendre des bonnes résolutions pour que ta vie change. Pour l'instant, ça n'en prend pas le chemin, t'es trop borné, cher Angus.

Lorsque tu entendis qu'elle t'achèterait du poisson tous les jours, tu ne peux t'empêcher de rire. Tu ne peux pas dire que tu n'y as pas pensé. Mais dans ta tête, tu aimerais que la pêche ne reste qu'une passion. Tu aimerais trouver un autre boulot. Quelque chose dans lequel tu t'épanouirais. Tu as même songé à reprendre tes études. Mais ce serait ridicule, non ? Toi, ton arrogance et ton cancer sur les bancs de l'université ? Impossible. " J'apprécie ton optimisme mais... " T'hésites à continuer ta phrase. T'as pas envie de trop en dire, tu n'aimes pas te dévoiler. " J'ai envie de faire un autre boulot. Quoi, je ne sais pas mais... J'ai envie d'expérimenter autre chose. " Tu dis sans doute ça parce que le crabe pèse sur ton cerveau. Il te fait délirer.

Le rire claire de Clara te parvient aux oreilles et tu souris. Tu ne t'attends pas au flot de questions qui suit. Lorsqu'elle a terminé de parler, tu te contrôles pour ne pas rougir. Elle t'a cernée. Tu ne sais pas comment elle a fait mais elle est plutôt douée. Tu tentes de cacher ton malaise par la blague : " L'une de tes questions est la bonne. Si tu trouves du premier coup, je... (...) Non, je ne te promets plus rien, tu es dangereuse. " De toutes façons, t'es dans une impasse. Autant lui dire la vérité pour qu'elle te laisse enfin tranquille avec ses histoires de boeuf de guitare.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 21:42


“ while my guitar gently weeps. „

" Je ne te promets rien, t'es du genre à prendre tout au sérieux. " . Il ne promet rien. Toute facon pas besoin de promettre avec la brunette, elle retient tout ce qui l’intéresse dans les phrases des autres et les prends un peu comme des promesses non énoncé. « Tout peut être pas ! Juste ce qui m’intéresse et toi tu m’intéresse ! ». Petit sourire amusée une fois de plus. Joyeuse, souriante, joviale, marrante, c’était des mots qui revenait souvent quand on décrivait la petite brunette. Finalement Clara lui répond, elle lui dit qu’elle est de New York, que sa mère est d’ici mais qu’elle a suivi Mr Chesney en Amérique pour ensuite y fonder une famille. " Wahou. New-York. Ca ne te manque pas ? "  . Si New York lui manqué oui, elle n’allait pas dire non. Il y avait encore Jayden et Sam et sa maman. Alors oui New York lui manquait. Mais elle avait trouvé sa place ici, son petit paradis. Elle avait trouvé quelque chose qu’elle ne trouverait pas à New York. Ici tout était différent. A New York la vie se faisait au milieu des buildings. C’était oui différent. « Evidemment que New York me manque, c’est tellement différent puis il y a encore le reste de ma famille là-bas. Mais ici j’aime et je ne retournerais pas habiter à New York, je suis bien ici avec mon grand frère. ». Il n’y avait rien à ajouter de plus. Elle était bien heureuse d’être dans un coin où personne ne connaissait les Chesney, où avec Noah ils pouvaient avoir une vie paisible.

Elle avait appris qu’Angus avait été un pêcheur. Elle trouvait cela intéressant. Mais ici il n’avait pas de boulot. Alors avec son optimiste légendaire, elle lui fit part d’une du fait qu’elle lui achèterait du poisson tous les jours et d’autre part qu’il pouvait monter sa propre entreprise s’il le voulait. Chose qu’elle savait pas évidente évidemment. " J'apprécie ton optimisme mais... "  . Mais ? Elle est là à attendre la suite. A vouloir savoir ce qu’il y a après ce mais. Il semble hésiter, réfléchir. Elle comprend qu’il ne veuille pas trop se livrer non plus, après tout ils se sont vu à un concert, il y a quelques jours, une promesse faite sur le coup de l’alcool et la voilà dans son appartement.  " J'ai envie de faire un autre boulot. Quoi, je ne sais pas mais... J'ai envie d'expérimenter autre chose. " . Il avait envie de changer. D’expérimenter autre chose. Pourquoi pas il en avait le droit. Clara partait du principe qu’il était important de faire ce qu’on voulait dans la vie, d’être dans un métier qui nous plaît, pour nous, pas pour quelqu’un d’autre. Elle finit par hausser les épaules. « Réfléchit à ce qui te donnerais envie de te lever chaque matin, qui te donnerait envie de sourire en partant de chez toi, un truc que tu aimes et dans lequel tu pourrais te sentir bien ! Et pour ça je ne peux pas t’aider … du moins pas encore ! ». Petit clin d’œil et un joli sourire.

La musique toujours et encore. Clara elle veut. Elle le veut tellement fort. Alors oui elle est têtue, elle rit à sa remarque d’ailleurs à Angus. Elle lui lance ensuite tout un lot de question, pour essayer de comprendre pourquoi il veut pas. " L'une de tes questions est la bonne. Si tu trouves du premier coup, je... (...) Non, je ne te promets plus rien, tu es dangereuse. " . Ahah elle est trop contente. Tu l’as verrais presque faire la danse de la championne du monde, mais pour l’instant elle reste calme, elle fera sa danse quand elle aura vraiment trouvé. Puis elle rebondit sur son dernier mot. « Dangereuse ? ». Elle rigole, elle rit, parce qu’elle sait qu’Angus ne lui promettra plus jamais rien. « Attend alors laisse-moi réfléchir une minute ! ». Elle observe tout autour d’elle. Du moins elle essaye de tout analyser. Elle repense à toutes les questions qu’elle a débité tout à l’heure. « Déjà j’élimine le fait que tu ne saches pas jouer, je suis certaine que tu sais ! Peut-être la guitare cassé mais j’en mettrais pas ma main à couper cela serait bien trop facile, donc je dis non aussi … Mais pourquoi tu n’oserais pas jouer devant quelqu’un si tu as du talent … Rhaa tu me tracasse vraiment la tête toi quand même ! ». Elle le pointe d’un doigt accusateur, tout en ayant un sourire amusée. Elle n’avait donnée aucune réponse, juste réfléchit à voix haute. « Sans promesse, j’ai droit à quoi si je te dis ce que je pense et que c’est la bonne réponse ? ».
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 19 Fév - 22:03

" Tout peut être pas ! Juste ce qui m’intéresse et toi tu m’intéresse ! " Tu lèves un sourcil interrogateur. Tu prendrais presque cette réplique pour un compliment. Tu l'intéresses, vraiment ? Qu'as-tu fait pour ça, Angus ? A part ton éternel côté mystérieux qui titille bon nombre de curiosités ? " Et tu penses que j'ai quoi d'intéressant ? " Tu es intrigué, toi aussi. Alors oui, tu veux en savoir un peu plus. Les gens ne s'intéressent pas vraiment à toi, d'habitude. T'es plutôt du style passe partout. Du moins c'est ce que tu crois. Elle parle de sa famille restée à New-York et tu baisses les yeux quelques secondes. Tu penses à ta mère et ton père, restée dans le Colorado. T'imagines ton père dans le rocking chair et ta mère en train de repasser ses chemises en chantonnant. Tu relèves finalement les yeux et hoche la tête. " Au moins tu as ton grand frère. Ca fait toujours un repère. " Et c'est sans doute ce qui te manque en ce moment, Angus. Des repères.

Elle te sort un joli couplet sur ton avenir. Sur le genre d'activité que tu devrais choisir. Tu sais qu'elle a raison. Que tu devrais faire quelque chose qui te plaît, quelque chose qui te donne envie de te lever tous les matins. T'as quelques idées mais ça reste flou. Toi, ce que t'aime, c'est la simplicité de la vie. Tu veux pas un truc qui te prenne la tête. "  Et pour ça je ne peux pas t’aider … du moins pas encore ! " Tu souris en l'entendant parler. Elle a l'air de vouloir toujours bien faire, de vouloir rendre service. La savoir en études de psychologie ne t'étonne absolument pas. Elle est à l'écoute et cherche sans cesse des solutions. C'est beau, une telle générosité. " Tu n'as qu'à essayer de faire mon analyse psychologique. (...) Mais je te préviens, je dois être sacrément névrosé. " Tu souris à nouveau. Finalement, tu te rends compte que cet après-midi commence bien. Clara était un rayon de soleil.

Elle cherche la réponse à ta petite devinette. Ses pensées s'échauffent tellement que tu crois voir de la fumée sortir de son cerveau. Elle te fait rire à y mettre tant d'énergie. " Mais pourquoi tu n’oserais pas jouer devant quelqu’un si tu as du talent … " Tu hausses les épaules en ricanant. Cette histoire a l'air de vraiment la perturber et ça t'amuse. Elle te lance un regard taquin et te demande malicieusement : " Sans promesse, j’ai droit à quoi si je te dis ce que je pense et que c’est la bonne réponse ? " Tu fais mine de réfléchir. Elle ne perd pas le nord, la petite étudiante. Tu bois une gorgée de ta bière et la pose sur la table basse. " Dans l'idéal, t'aimerais quoi ? " Tu la questionnes du regard, un fin sourire taquin sur les lèvres.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 21 Fév - 10:18


“ while my guitar gently weeps. „

" Et tu penses que j'ai quoi d'intéressant ? ". Elle fit mine de réfléchir. Elle ne savait quoi dire exactement. Il était intéressant c’était tout. Clara elle aimait s’intéresser aux gens. Et Clara avait décrété qu’Angus méritait qu’on s’y attarde. Puis il avait titillé sa curiosité légendaire. Elle hausse alors les épaules. « Je sais pas ! Tu l’es c’est tout ! ». Petit sourire. " Au moins tu as ton grand frère. Ca fait toujours un repère. ". Il était clair que cela faisait toujours un repère. Et de toutes les manières sans lui, elle n’aurait pas tout quitté. Elle serait restée dans son New York natal. Et n’aurait pas eu à l’idée de partir. C’était pour son grand frère qu’elle était partie. « Oui c’est certain ! Tu n’as personne toi ici ? ». Curieuse, encore.

Clara elle aimait aider les gens. Elle aimait écouter. Conseiller au mieux. Mine de rien, elle n’avait pas choisi la psychologie pour rien. Elle aimait comprendre et être là pour les personnes qu’elle pensait mériter son soutien. Elle était comme ça la petite brunette. Elle avait essayé d’expliquer à Angus, que cela serait bien qu’il puisse faire ce qu’il voulait, un truc dans lequel il se sentirait bien, qu’il aimerait, mais que ça par contre je ne pouvais pas l’aider. " Tu n'as qu'à essayer de faire mon analyse psychologique. (...) Mais je te préviens, je dois être sacrément névrosé. ". Elle laissa échapper un petit rire. Elle remarqua aussi qu’Angus souriait de plus en plus. Elle était alors contente si elle arrivait à faire son petit effet. « Alors je dois faire ton profil criminel, ton analyse psychologique et bah dis donc, il nous faudra tout une journée entière ! Tu sais on a tous un côté un peu zinzin dans la tête … je n’ai jamais rencontré de personne qui était totalement clean dans sa tête ! ». Qui était parfait ? Qui avait des idées toujours parfaites ? On était tous un peu névrosé ! Même la petite brunette.

Elle cherchait toujours le pourquoi il ne voulait pas jouer. Dans sa série de question, il y en avait apparemment une de bonne. Mais laquelle c’était cela la question maintenant. Elle se tortura le cerveau pour essayer de deviner la bonne réponse. Elle réfléchissait à voix haute, reprenant toutes ses questions et les éliminant au fur et à mesure. Ça lui tracassé vraiment le cerveau. Clara cela l’énervait de ne pas comprendre. De ne pas savoir. Clara elle aimait savoir. Et elle finissait toujours par savoir. Elle obtenait toujours ce qu’elle voulait de toutes les façons. Perturbé c’était ça. Puis finalement elle lui demanda ce qu’elle avait si jamais elle avait la bonne réponse. " Dans l'idéal, t'aimerais quoi ? ". Elle fit mine de réfléchir. Elle ne savait pas trop. Puis avec un sourire et un regard malicieux et amusée elle prit la parole. « Une chanson de plus avec toi … » . Pour finalement relâcher un petit rire et reprendre. « Je rigole … Hum … Un autre concert ensemble où cette fois ci il n’y aurait pas de promesse lancé sans pouvoir être tenu ! Mais aujourd’hui j’y tiens à ta promesse !! ». Regard déterminé. « Tu veux que je te dises ce que je pense ? ».
©clever love.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 21 Fév - 12:20

" Je sais pas ! Tu l’es c’est tout ! " Tu aimes sa réponse évasive. Parfois, il n'en faut pas plus. A nouveau, tu souris. Tu deviens une véritable guimauve, mon pauvre Gus. T'es pas du genre à tirer une gueule de trois mètres de long mais sourire autant, ce n'est pas ton style non plus. Tant pis, aujourd'hui, cette fille trouve le moyen de te faire sortir de ta réalité monotone. Ca te fait du bien alors tu souris. Après tout, pourquoi se poser plus de questions ? Tu faisais ton bougon il y a une demi-heure et maintenant, tu te sens juste bien. " Oui c’est certain ! Tu n’as personne toi ici ? " Tu regardes un peu ailleurs. Non pas que cette question te gêne. Elle te ramène simplement à ta propre solitude. Non, tu n'as personne. Ici c'est certain, ailleurs pas vraiment. " Je suis fils unique. Mes parents sont restés dans le Colorado, mes amis aussi. " Tes amis, du moins, ton peu d'amis, te manquent. Il y a les appels, les sessions skype, les textos... Mais rien ne vaut le chair et en os. Tu es nostalgique de ton grand copain James avec qui tu arpentais les routes, et ça te fait un instant perdre ton sourire.

" ... je n’ai jamais rencontré de personne qui était totalement clean dans sa tête ! " C'est pas très rassurant, ce constat. En même temps, tu n'es pas étonné. La perfection n'existe pas. Il n'y a que des personnes plus ou moins saines d'esprit. Tu ne sais pas vraiment dans quelle catégorie te mettre. Tu es plus ou moins à toi tout seul. " Je tenterais de faire ton analyse psychologique aussi. Je suis sûre que tu caches plein de choses. " Tu souris encore. Un peu plus franchement à chaque fois.

Clara rumine. Elle cherche pourquoi tu ne veux pas partager un moment musical avec elle. Tu t'amuses à la voir chercher, faire fumer ses neurones. Dans le fond, tu cherches avec elle. Qu'est-ce qui te bloque, cher Angus ? Pourquoi ne pas accepter tes talents et les montrer au grand jour ? Ce manque de confiance en toi te tuera, un jour. " Une chanson de plus avec toi … " Cette fois, tu rigoles franchement et secoue la tête de gauche à droite. " Tu ne lâches donc jamais ? " Elle te parle d'une autre soirée concert avec toi. C'est dans tes cordes. Tu hoches la tête pour le signaler. Mais elle ne te laisse pas le temps de répondre, elle te pose une autre question illico-presto. " Tu veux que je te dises ce que je pense ? " Son air déterminé et son regard soudain sérieux t'étonnent. Tu plisses un peu les yeux comme si tu appréhendais ce qu'elle allait dire. Finalement, tu lances un : " Je t'en prie. " un peu sur tes gardes.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 21 Fév - 16:34


“ while my guitar gently weeps. „

Il était intéressant et c’était tout. La réponse d’ailleurs sembla très bien lui satisfaire. Il souriait encore. Il y a encore plusieurs minutes de cela, il aurait bien volontiers mis dehors un coup de pied au fesse vite fait bien fait et à présent il ne faisait plus que sourire. L’effet Clara peut être ? Elle en ria intérieurement. C’était bon de sourire. Un sourire ça ne payé pas de mine, c’était gratuit, et mise à part si t’étais un gros abruti, cela faisait toujours plaisir. Elle lui avait dit qu’elle était ici avec son frère. Et lui avait demandé par curiosité si lui avait quelqu’un ici. Il regarda ailleurs. Elle le laissa faire. Notant le comportement. " Je suis fils unique. Mes parents sont restés dans le Colorado, mes amis aussi. " . Oh. Il était tout seul ici alors. Elle le regarda avec un regard de maman poule. Clara c’était ça aussi. Clara n’aurait pas aimé être fille unique, même si elle l’avait souhaité parfois, quand ses frères l’agacait. « Ohh ! Alors pourquoi as-tu tout quitté pour venir ici ? ». Elle se rendit compte après avoir parlé. Que ses questions devenaient peut être un peu trop indiscrète pour deux personnes qui ne s’étaient croisé qu’à un concert et là maintenant depuis une demie heure. Alors elle reprit. « Désolé ! N’y répond pas si tu ne veux pas ! Je me laisse emporter par ma saleté de curiosité ! ».

Personne n’était clean dans sa tête. Personne n’était parfait. C’était un constat. Une réalité. La réalité de la vie. On avait tous ce grain de folie quelque part. On souhaitait tous un jour la mort de quelqu’un ou l’envie de tuer quelqu’un. Personne n’était parfait. Personne ne pouvait entièrement contrôler ce qu’il avait dans la tête. Le cerveau était tellement complexe et bien inconnu encore. Que la réalité était là, on avait forcément tous un truc pas rassurant dans la tête.  Je tenterais de faire ton analyse psychologique aussi. Je suis sûre que tu caches plein de choses. " . Encore un sourire de sa part. Clara le lui rend. Elle laisse échapper un rire aussi. Clara était tellement expressive, qu’il était dur de cacher des choses pour elle. Mais on avait tous son jardin secret. La brunette aussi l’avait. « Si tu veux ! On verra qui sera le plus fort dans l’analyse psychologique de l’autre ! ». Dit-elle comme si elle lançait un défi. Avec un beau sourire amusé.

Réfléchir encore et toujours réfléchir. Cela l’agaçait de ne pas savoir ce pourquoi il ne voulait pas jouer. Mine de rien, même si elle en avait pas l’air, la petite brunette elle observait tout, elle analysait tout. Après qu’elle est demandée ce qu’elle aurait si elle avait la bonne réponse. Il lui demanda ce qu’elle aimerait. Sa première réponse fut une chanson de plus. Ce qui le fit rire. C’était l’effet recherché par Clara. " Tu ne lâches donc jamais ? " . Elle fit non de la tête. « Jamais ! ». Puis plus sérieusement elle lui avoua aimer une autre sortie en sa compagnie. Et sans lui laisser le temps de finir. Lui demande s’il veut savoir ce qu’elle pense. " Je t'en prie. " . Elle le sent sur ses gardes. Et elle n’est pas sûre de ce qu’elle va dire. Elle hésite un peu. « Toute facon même si j’ai faux tu n’auras pas le choix de me supporter encore, je ne lâche pas les gens comme ça ! ». Petit clin d’œil et un peu d’humour, avant la révélation final, et cela lui permettait de réfléchir encore un peu. Elle finit par lever ses petites fesses du canapé où elle était installée depuis tout à l’heure. « Ce que je comprends pas tu vois ! Et je n’aime pas ne pas comprendre tu l’auras compris ! C’est pourquoi, pourquoi donc aurais tu peur et ne voudrais-tu pas jouer avec quelqu’un ? ». Elle s’arrête deux micros secondes. Et d’un ton un peu plus bas. « Ou devant quelqu’un ? ». Et en parlant elle agitait ses mains, ses bras. Alors elle s’approcha de lui, lui prit les deux mains dans les siennes. Fallait pas s’en offusquer, Clara elle était tactile, sans aucune arrière pensé évidemment elle était juste comme ça. Elle aimait le contact. Et parfois avait besoin de contact. « Aide moi juste à comprendre ! A te comprendre ! ». Bon ok cela faisait un peu psy sur les bords. Mais bon !
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 21 Fév - 20:01

Tu vois son regard changer lorsqu'elle comprend que tu es seul dans ce pays. Seul dans ta réalité. Elle n'a pas pitié, pas à ce point, mais tu sens qu'elle a un peu de peine pour toi. Tu sens qu'elle trouve ça triste. Ca l'est peut-être en fait. T'es pas forcément à plaindre parce qu'il y a des millions de personnes plus malheureuses que toi. Mais dans le fond, t'es un triste personnage, Angus. Etre fils unique ne t'a jamais embêté mais c'est ce qui t'a donné ton caractère solitaire et ta tendance casanière. C'est aussi ce qui t'a poussé à te réfugier dans l'écriture dès que t'es rentré dans l'adolescence. Etre seul enfant à la maison, ça te forge forcément une imagination débordante. Un peu trop débordante parfois. "  Ohh ! Alors pourquoi as-tu tout quitté pour venir ici ? " Tu n'en veux même pas à Clara pour avoir posé cette question. Tu comprends. Ta situation questionne. Et la fille est curieuse. Tu le savais déjà. D'ailleurs, elle se rattrape vite, bredouillant quelques phrases pour ne pas te mettre mal à l'aise. De toutes façons, tu n'es pas du genre à t'étaler sur ta vie privée. " Une envie de changement, sans doute. " Evasif, comme souvent. En réalité, tu sais très bien ce qui t'a poussé à changer de cap. Une crise de la trentaine et une putain de tumeur au cerveau. Comme si partir au bout du monde pouvait te guérir de ton mal-être et de ton cancer...

Clara est épatante d'optimisme, radieuse d'engouement. Elle semble plutôt équilibrée, presque trop. Tu t'es toujours méfié des personnes trop bien dans leur peau, t'as toujours pensé qu'elles cachaient quelque chose. Mais Clara, c'est différent. Elle a juste l'air de la fille qui veut prendre la vie du bon côté. Celle qui veut juste voir son verre à moitié plein. Toi, par contre, tu vois le verre à moitié vide, faut le dire. T'es pas du genre à voir les choses belles. Tu t'arrêtes souvent sur ce qui ne va pas. Aujourd'hui, un petit peu d'optimisme te fait du bien. Elle te lance le défi de vous analyser l'un l'autre. Tu hoches la tête, partant. Tu ne promets rien cependant, ça t'apprendra à avoir la langue trop bien pendue.

Un sourire fier aux lèvres, elle te dit ne jamais abandonner. Tu veux bien la croire. Tu pensais être têtu mais finalement, tu as trouvé aussi voire plus coriace que toi. " Toute facon même si j’ai faux tu n’auras pas le choix de me supporter encore, je ne lâche pas les gens comme ça ! " Encore une fois, tu veux bien croire ses propos. Et tu t'étonnes à penser que tu n'as pas vraiment envie qu'elle te lâche de si tôt. " Ca va, tu es plutôt supportable pour l'instant. " taquines-tu. Et là, elle se met à te demander pourquoi tu ne veux pas jouer avec quelqu'un. Ou devant quelqu'un. T'es un peu surpris de la façon dont elle te présente la chose. T'as l'impression qu'elle prend vraiment ça à coeur et tu ne peux pas lui en vouloir. Elle a l'air plutôt passionnée et spontanée, comme fille. D'ailleurs, lorsqu'elle attrape tes mains, tu ne peux t'empêcher de baisser de baisser les yeux vers vos mains désormais liées. Ca te chamboule un peu. Parce que t'as l'impression que ça fait mille ans que quelqu'un ne t'a pas saisit les mains avec tant de simplicité. Alors ça te touche plus que tu ne voudrais. Tu n'as même pas le courage de te défaire de cette emprise et tu lui laisses tes mains en offrande, incapable de parler. " Aide moi juste à comprendre ! A te comprendre ! " Tu relèves tes yeux vers elle. Tu comprends pourquoi elle s'est lancée dans des études de psycho. Elle s'intéresse aux gens. Pas pour qu'on s'intéresse à elle. Juste par pure et simple bonté de coeur. " Je..." T'as l'air un peu perdu, Gus. Ressaisis-toi. " Je sais pas, ça m'angoisse, c'est tout. " C'est la première fois que t'ose parler réellement de ce que tu ressens. Ca peut paraître rien pour le commun des mortels mais pour toi, c'est un grand pas.  " Tu ne vas quand même pas me faire payer la séance, si ? " Le voilà. Ton mécanisme de défense. Cacher ton malaise derrière de l'humour. T'es bête et prévisible, Angus.


_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 21 Fév - 21:05


“ while my guitar gently weeps. „

Parfois sa curiosité dépassé ses pensées. Clara avait été peinée de le savoir tout seul. C’était triste d’être tout seul. Bon faut dire que Clara avait toujours été entouré, elle avait des frères, une mère présente, toujours des amis avec elle. Vous avez bien compris que la brunette n’aimait pas la solitude. C’était ennuyant et déprimant, du moins pour elle. Bien qu’elle aime avoir parfois ses petits moments à elle toute seule. Comme tout le monde. Même la personne la plus sociable aime son moment seul. Elle s’excusa auprès d’Angus, lui disant qu’il n’était pas obligé de répondre à cette question bien trop curieuse après tout. " Une envie de changement, sans doute. ". Alors la petite brune se contenta parfaitement de sa réponse évasive. Une envie de changement, c’était un raison valable. Il arrivait qu’on est plus heureux, ou que notre routine nous satisfait plus, on veut juste tout plaquer et repartir ailleurs. Elle hocha la tête avec un sourire. « C’est bien le changement parfois ! ». Elle se contenta juste de ses quelques mots.

Une nouvelle fois, Clara le lança en quelque sorte, le défis, de se faire l’un à l’autre son profil psychologique. C’est lui qui avait lancé l’idée, Clara l’avait juste rattrapé au vol. Rien n’échappe à l’oreille attentive de la brunette. Il hocha la tête apparemment d’accord. C’est parfait. Plus que parfait. Elle plaça cela dans un coin de sa tête pour la prochaine fois.

Jamais, Clara ne lâchait jamais. Elle obtenait toujours ce qu’elle voulait. Plus têtue y’a pas sur terre. Elle lui avoua aussi que de toute façon  même si elle se trompait, il devrait encore la supporter. Angus était rentré dans sa vie, il n’était pas prêt d’en sortir, surtout avec leur discussion depuis le début. " Ca va, tu es plutôt supportable pour l'instant. ". Bon alors si elle était supportable pour le moment. Pourtant elle avait l’air d’être la fille super chiante. « Bon alors ça va si je suis supportable pour le moment ! ». Petit sourire.

Clara lui lance ses questions. Pourquoi ? Pourquoi il ne voulait pas jouer avec quelqu’un ou devant quelqu’un. La brunette ne comprenait et prenait cela à cœur. Mais c’était comme ça avec elle. Puis Clara prenait certaine chose à cœur. Et elle voulait aider Angus s’il le fallait. Et la miss elle parle, elle parle. Sans toujours penser aux conséquences. Instinctivement elle se lève et lui attrape les mains. Ne fallait pas chercher à comprendre. Elle voulait du contact. Elle avait besoin de contact. Elle évitera quand même de le faire à ses clients si un jour elle en a, parce que ce n’était pas professionnel mais là c’était Angus.  Elle le voit baisser ses yeux sur leurs mains liées. Innocemment et simplement. Elle voulait juste le comprendre. Elle lui demanda de l’aider à le comprendre. Il releva le regard vers elle. Clara maintient son regard. " Je...". Elle le laissa prendre son temps. Avec son regard doux et compatissant. " Je sais pas, ça m'angoisse, c'est tout. ". Ca l’angoisse. D’accord alors il allait falloir travailler sur son angoisse. S’il le voulait. Elle était quand même heureuse d’avoir eu ce bout de révélation. Elle savait que parfois il était dur de confier ses angoisses. De se confier tout simplement. D’ailleurs Clara elle se confiait pas beaucoup elle préférait être celle sur qui ont pleur et à qui on parle. " Tu ne vas quand même pas me faire payer la séance, si ? " . Et le voilà qui fait de l’humour dans un sujet que Clara considère sérieux. Pourtant elle ne peut s’empêcher de laisser échapper un petit rire. « Non pour toi c’est gratuit !! ». Elle le regarda ensuite sérieusement. Et comme une maman à la fois ferme et douce elle lui demanda. « Vient on va s’asseoir ! ». Elle lâcha une seule de ses mains et garda l’autre dans la sienne, pour l’entraîner vers le canapé, où elle l’invita à s’asseoir comme si elle était chez elle et pas chez lui. Elle attrapa sa guitare qu’elle déposa sur ses genoux. Ses doigts frôlèrent les cordes qui émirent un son, un sourire de plus se dessina sur les lèvres de la brunette. Elle se mit à jouer sans chanter, elle ne savait pas faire elle, une chanson qu’elle aimait bien c’est temps-ci. Elle y prenait plaisir. Beaucoup de plaisir. A la fin de sa chanson, laissant les dernières notes voler dans l’appartement elle prit la parole. « Pourquoi angoisserais tu de faire quelque chose que tu aimes devant des personnes qui te diront toute façon que tu as du talent ? Je comprenne que ça t’angoisse. Mais là aujourd’hui on est que nous entre quatre murs ! Tu ne veux pas essayer ? Juste essayer ! Reste dans une autre pièce. Je ne te regarde même pas ! ». Elle avait un ton très calme et posé. Rassurant.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Lun 23 Fév - 21:44

Tu n'as jamais été perturbé par le fait d'être seul. Selon toi, chaque personne devrait être capable de vivre en solitaire. Après tout, c'est aussi une preuve d'indépendance. Mais dans ton cas, tu te complais parfois dans ta solitude. En gros, ça t'arrange parfois de rester chez toi sans voir personne. Ca évite de devoir faire des efforts. Pourtant, t'es pas asocial non plus. Au contraire, tu t'en sors pas trop mal lorsqu'il s'agit de lier des connaissances. Mais lorsqu'il s'agit d'approfondir ces liens, ces relations, ta carapace reprend le dessus. T'es pas bon pour te dévoiler lorsqu'il le faut. T'es plutôt du genre à faire des blocages pour tout et n'importe quoi. Parfois t'essayes de te convaincre que ça te gêne pas d'être comme ça mais en vrai, ça te gonfle beaucoup. En fait, si t'as du mal à te confier, à te mettre à nu, c'est surtout parce que t'as peur qu'on te prenne en pitié. Et aussi parce que tu ne sais pas faire confiance. Mais ça, c'est une autre histoire. " C'est bien le changement parfois !" T'es d'accord avec elle alors un timide sourire s'affiche sur ton visage. Même si dans le fond tu sais que ça te fait mal d'être parti du Colorado et que tu n'es pas sûre de t'y faire un jour. T'as encore du mal à ne pas te sentir étranger dans ce pays. Alors quand tu vois des personnes comme Clara s'intégrer parfaitement dans une ville qui n'est pas la leur, tu es un peu envieux, il faut bien l'avouer.

" Bon alors ça va si je suis supportable pour le moment ! "Tu réponds à son sourire mais tu ne peux t'empêcher de taquiner. C'est toujours comme ça quand tu te sens bien avec quelqu'un. C'est ta façon de montrer que t'es à ton aise. Alors tu lances : " Par contre, dès que tu deviens insupportable, je te vire à coups de pieds dans les fesses. " T'as du mal à cacher ton sourire malicieux.

Dans le fond, il n'y avait peut-être rien à comprendre chez toi. Tu es à la fois tout et rien. Le vide et le plein. Ca te gêne un peu qu'on s'intéresse tant que ça à toi. T'es pas sûr de mériter tant d'attention. Elle semble un peu décontenancée quand tu te permets de faire de l'humour. Mais elle se ressaisit et t'invite à t'asseoir. Cette fois, c'est sûr, t'as l'impression d'être chez le psy. Un instant, tu te demandes comment t'en es arrivé là. Là, dans ton salon, avec une étudiante en psychologie qui essaye de te comprendre. Tout ça à cause d'une promesse en l'air. Bravo, Gus.

Clara se met à jouer de la guitare. T'aimais bien cette chanson. Tu regardes les doigts de la belle s'agiter sur le manche de la guitare. C'est beau. C'est tout ce que tu aimes dans la musique. Le temps passe vite lorsqu'elle joue. Elle met un terme à la chanson et tes yeux ne quittent pas ses doigts. " Pourquoi angoisserais tu de faire quelque chose que tu aimes devant des personnes qui te diront toute façon que tu as du talent ? Je comprenne que ça t’angoisse. Mais là aujourd’hui on est que nous entre quatre murs ! Tu ne veux pas essayer ? Juste essayer ! Reste dans une autre pièce. Je ne te regarde même pas ! " Tu sais qu'elle veut bien faire. Qu'elle veut tout faire pour que tu puisses te sentir à l'aise. Tu la trouves touchante. " Je trouve ça trop personnel. (...) C'est comme livrer une partie de soi. C'est pas mon genre. " Le ton de ta voix est monotone, presque un peu froid. Tu ne veux pas qu'elle se braque mais tu ne peux pas t'empêcher de répondre ce que tu ressens. Un peu de vague à l'âme et de haut le coeur.

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Mar 24 Fév - 22:01


“ while my guitar gently weeps. „

" Par contre, dès que tu deviens insupportable, je te vire à coups de pieds dans les fesses. "  . Avec son sourire malicieux. Clara elle ne peut s’empêcher de laissé passer un petit rire. Elle imaginait bien, Angus en train de la foutre à la porte à coup de pieds dans les fesses. C’était assez comique comme image quand même. « J’en doutes pas ! J’éviterais alors de dépasser les bornes, j’ai pas envie de te voir me foutre à la porte à coups de pieds dans les fesses ! Je tiens trop à mes fesses pour cela ! ». De nouveau elle laisse échapper un petit rire.

Clara, Clara elle voulait comprendre Angus. Elle voulait vraiment le comprendre et l’aider du mieux qu’elle pouvait. Clara c’était comme ça avec elle, elle voulait toujours faire de son mieux pour les autres. La psychologie elle ne l’avait pas choisi par hasard. C’était dans sa nature d’être un peu psy. Alors après avoir attrapé les mains d’Angus, dans un geste tendre et sincère. Innocent. Elle avait appris que cela l’angoissé de jouer comme ça devant quelqu’un. Clara elle voulait comprendre. Elle l’avait conduit jusqu’au canapé où ils s’étaient assis. Elle avait pris sa guitare et elle avait jouée. Jouée parce que c’était ce qu’elle aimait. C’était dans cela qu’elle se sentait bien. Aussi bien que dans ses cours de psychologie et c’était le plus important. Elle joua pour Angus. Elle joua. A la fin de la chanson. La chanson qu’elle avait décidé de jouer. Elle lui demande une nouvelle fois. Elle lui demande s’il veut bien jouer. Juste essayer. Même s’il est dans une autre pièce. Elle veut juste bien faire. Elle veut juste. " Je trouve ça trop personnel. (...) C'est comme livrer une partie de soi. C'est pas mon genre. " . Alors Clara, elle se sent un peu mal. Un peu perdue. La pauvre brunette ne sait plus trop  quoi faire maintenant. Elle est partagée entre sa ténacité à obtenir ce qu’elle veut et ce qu’Angus lui confie. Elle se mord la lèvre inférieure comme quand elle est stressée ou perdue, comme maintenant. Elle reste silencieuse, plusieurs longues secondes. Elle retire sa guitare de ses genoux et elle pose son regard sur Angus. Complétement partagée par tout ce qui lui vient en même temps dans son cerveau. Et le petit ange qui lui dit ‘laisse tomber’ et le petit démon qui lui cri ‘ne laisse pas tomber’. Enfin elle finit par prendre la parole. « Ok … ». Elle laisse de nouveau un temps de pause. Un temps de réflexion. Un temps de silence. « Je comprends ! Je capitule … ». Un petit sourire en coin apparaît néanmoins. « Pour aujourd’hui du moins ! ». Malgré tout elle restait ce qu’elle était. Et elle avait satisfait son ange et son démon intérieur, pour cette aprem. « Je comprends ton point de vu ! Je comprends ce que tu veux dire par là ! Et ok. Ok. ». Elle le regarda de nouveau, avec un sourire amusée. « As-tu autre chose à confesser à ta psy ? ». Oui avec le canapé et tous les deux assis. Cela faisait très psy quoi. Mais en même temps, oui elle plaisantait, mais Angus pouvait lui confier ce qu’il voulait, Clara était une oreille pour écouter, pas une bouche pour raconter. « Ou préfères tu que je te joue spécialement pour toi un autre morceau ? ». Histoire de ne pas faire la fille qui le forçait à se confesser.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Jeu 26 Fév - 20:34

Elle fait une blague sur ses fesses et tu ne peux t'empêcher de rire. Ca fait longtemps que t'as pas ri pour des conneries. Là, dans ton pauvre appart' que tu partages avec un mec que tu connaissais ni d'Eve ni d'Adam, t'as le sentiment que cette fille t'éloigne un peu de tes soucis présents. Parce que t'as pas la tête à rire normalement. T'as pas la tête à grand chose, d'ailleurs. Ton meilleur pote, resté dans le Colorado, te harcèle de sms et tu peines à répondre quelque chose de drôle. Pourtant, fut un temps pas si éloigné, t'étais plutôt un mec drôle. Tu l'es toujours sans doute un peu mais caché derrière une couche de sarcasmes et d'arrogance. L'innocence de Clara t'éclate en pleine tronche et franchement, tu trouves ça rafraîchissant.

Tu balances ta confidence un peu sans y penser. Pourtant, tu ressens chacun de tes mots. T'es un vrai angoissé en fait. Tu stresses pour tout et pour rien. Tu manques cruellement de confiance en toi, pour tout. C'est pour ça que t'es si solitaire. T'es persuadé que si tu t'accroches trop aux gens, tu vas finir par les blesser. Et t'aimes pas blesser. Ca te blesse aussi. Comme un coup de boomerang dans la gueule. " Ok..." dit-elle simplement. Un instant, tu penses l'avoir vexée. Après tout, ta voix est parfois froide et monotone. Tu ne veux pas la froisser. Elle met trop de bonne volonté dans sa façon d'être pour que tu la vexes aussi facilement.

Lorsqu'elle avoue capituler pour aujourd'hui, tes lèvres se pincent. T'as presque envie de rire. Elle a l'air déçu. Elle l'est sans doute. " Désolé. Je suis au moins aussi têtu que toi. " Tu souris mais lorsqu'elle se met à te demander si tu as autre chose à lui confesser, tu fronces les sourcils. Tu croises les bras sur ton torse puis fais mine de réfléchir. Finalement, tu confesses : " Je t'intrigue tant que ça ? " Avant qu'elle ne puisse répondre, tu lui lances : " Pose-moi des questions, alors. Mais je veux avoir le droit aux jokers illimités. "

_________________

« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...  »
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   Sam 28 Fév - 15:38


“ while my guitar gently weeps. „

Elle écoute. Elle écoute ce que lui dit Angus. Elle entend. Elle comprend. Elle était là assisse sur son canapé. A essayé de le faire jouer avec elle. Clara elle est têtue très têtue. Mais Clara elle sait écouter aussi. Heureusement d’ailleurs qu’elle savait. Elle était arrivée chez Angus, avec cette idée en tête et elle était tellement loin d’imaginer que l’après-midi allait partir sur du canapé confidence, plutôt qu’en musique. Elle avait été loin de s’imaginer cela. Mais Clara, elle était contente. Contente d’avoir pu ainsi « connaître » un peu plus Angus. Alors Clara. Clara elle a capitulé. Têtue oui, mais pas jusqu’à faire un gros affront. Elle savait qu’elle allait dans un mur. Elle reviendra à la charge, oh ça oui, quand même. Mais elle avait bien compris qu’il ne voulait pas. A assister de trop, elle avait peur de froisser un peu trop Angus et tout gâcher. Et elle ne voulait pas de cela. Alors elle capitula. Elle y reviendra un peu plus tard. Un autre jour.

Elle était peut-être un peu déçue. Mais il en été mieux ainsi.  " Désolé. Je suis au moins aussi têtu que toi. "  . Elle sourit. « J’ai trouvé un bon adversaire à ce jeu-là ! ». Elle laissa échapper un petit rire. Avant de lui demander s’il avait autre chose à lui confesser. Il croisa les bras sur son torse. " Je t'intrigue tant que ça ? " . Elle ouvrit la bouche pour répondre. Mais pas le temps, il poursuivit. " Pose-moi des questions, alors. Mais je veux avoir le droit aux jokers illimités. " . Elle se mit à rire. Il était malin. Têtu comme elle. Malin comme elle. Elle s’enfonça dans le canapé. Et amusée prit la parole. « Je réclame négociation ! Tu as droit à trois jokers, c’est bien déjà non ? ». Elle se mit en même temps à réfléchir à la première question qu’elle lui poserait. Clara elle s’installa, presque si elle n’enlevait pas ses chaussures pour faire comme chez elle. « Qu’est-ce que tu aimes en général, dans la vie etc … ? ». Première question. Facile.
©clever love.

_________________
PRESENCE REDUITE DUREE INDETERMINE !
©️endlesslove.
Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux. ▵
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: clagus ~ while my guitar gently weeps   

Revenir en haut Aller en bas
 

clagus ~ while my guitar gently weeps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Reprise] Hendrix - Purple Haze (Guitar Cover)
» Guitar Pro 6 - Changer d'instrument
» Notes de musique à imprimer
» Changement de piles micro actif
» [Reprise] Hendrix - The Wind Cries Mary (Guitar Cover)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Résidence whanau :: bâtiment puru
-