AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 (lys) in my veins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: (lys) in my veins.   Ven 13 Fév - 21:52

la musique bourdonne dans ta tête. tu frôles des corps. des courbes viennent se frotter à toi. tu les laisses faire, même si t'es pas là pour ça. t'as pas envie de ça ce soir. juste de te mettre la tête dans les étoiles. essayer de toucher la lune. ça attendra. y a les boucles brunes là-bas, même de dos tu sais à qui elles appartiennent. dos à toi, tu la dévisages un moment. jusqu’à ce que tu vois des mains enserrées sa taille et descendre un peu trop bas. tu t'approches vite. t'attrapes le mec à la gorge et tu le repousses. vire. dégage. que tu lui craches dessus. elle doit pas être assez bonne pour lui. parce qu'il se casse sans même riposter. elle. tu l'attrapes au poignet, l'emmène plus loin. là où y a personne. là où t'es pas obligé d'hausser le ton. mais où tu le feras quand même. tu sors par la porte de derrière. celle à côté du coin des toxicos. tu la pousses dans la ruelle. tu te places entre elle et la porte. lui interdisant de t'échapper. t'as finis de faire la conne ? de sauter sur tout ce qui bouge, et de te faire prendre pour une traînée ? tu respires fort. t'as les poings serrés. tu finis par allumer une clope. ça t'occupes les doigts au moins.

_________________

You are not a diamond,
You are not a shining star
Doesn't mean that you're not perfect
Exactly as you are

Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: (lys) in my veins.   Mer 25 Fév - 8:31

T'es là, adossée contre le mur, faisant les yeux doux à un parfait inconnu. Tu l'attires contre toi. Tu lui susurres des mots tendre au creux de l'oreille. Tu le dragues, jusqu'à ce qu'il craque. Ce mec, c'est la proie parfaite. Canon et naïf. Il croit que t'es intéressé, qu'il te plaît. Alors que tout ce que tu veux, c'est le foutre dans ton pieu. Ne pas finir la nuit seule, c'est tout ce qui compte. Tu vois Soen au loin. Tu souris et tu tentes de le provoquer. Voir jusqu'où il est près à aller. Alors tu sors le grand jeu. Tu te colles contre son torse et tu déposes tes lèvres contre les siennes, jetant par la même occasion, un coup d'oeil à Soen. D'un coup, ce dernier s'approcha et agrippa le mec à la gorge, avant de le repousser. Tu restas là, un moment à le fixer, blasé. Tu savais bien que ça le ferait réagir et habituellement ça t'amusait. Mais là, il était allé trop loin. Pourtant, tu ne t'attendais pas à moins de sa part. À jouer avec le feu, on fini tous par se brûler. C'est une devise que t'aurais dû apprendre avec le temps. Lorsqu'il t'agrippa le poignet, tu essayas de t'enfuir. Sans succès. « Putain, ça va, lâche moi. Aux dernières nouvelles, je suis toujours capable de marcher. » Une fois à l'extérieur Soen te bloqua le passage, se postant devant toi. Adossée contre le mur, tu détournas le regard lorsqu'il te cracha son venin au visage. Tu serras les dents, essayant de paraître calme. Même si au fond, ses paroles était aussi tranchante qu'une lame. Lui démontrer que ses mots t'atteignait, ce serait lui montrer ta vulnérabilité. Tu ne voulais pas lui donner cette satisfaction. Il te bloque le passage. Pourquoi te fait-il ça? T'as envie de le pousser. De le frapper. T'as envie de te défouler. Espèce de bâtard. Respirant doucement, t'essaie de retrouver ton calme, alors que tu oses enfin planter tes yeux dans les siens. «  J'ai droit à ta crise de jalousie? C'est mignon » Te renfermant sur toi-même, tu soutiens son regard, ne voulait rien laisser transparaître. « Pourquoi tu réagis comme ça? J'te dois rien. On est pas ensemble après tout. » dis-tu sur le ton de la provocation. Vous étiez si proche, que tu arrivais à sentir la chaleur de son corps. Tu déglutis difficilement, déposant ta tête contre le mur. « Tu m'emmerdes. Allez, dégage. »


Dernière édition par Lys Peters le Lun 7 Déc - 4:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: (lys) in my veins.   Jeu 26 Fév - 20:35

c'est ça. cause toujours. tu l'entraînes avec toi sans faire attention à ses paroles. tu la pousses dans la ruelle. incapable de contrôler tes paroles. crise de jalousie ? ouai t'es jaloux. possessif aussi. personne pose les mains sur elle. mais ça, tu lui avoueras jamais. tu te calmes un peu en tirant sur ta clope. qui va se désintégrer entre tes doigts si tu continues de la serrer aussi fort. tu fixes lys et hausses les épaules. c'est pas de la jalousie. on est pas ensemble. j'en ai rien à battre si tu te tapes quelqu'un ou pas je prends juste un malin plaisir à te priver de ce que tu aimes. faux. tu tournes jaloux maladif si tu la vois dans le lit d'un autre. vrai. en revanche. la priver de ce qu'elle veut, tu pourrais pas plus t'amuser. tu te rapproches dangereusement en souriant. tu sens son souffle sur ta peau. tu laisses la fumée monter doucement dans les airs au lieu de tout souffler sur elle. tu ne sembles pas avoir entendu ses derniers mots. restant à ta place, les yeux plongés dans les siens. tu t'écartes, lui montrant la porte du bras. sourire faussement enjoué. mais si te faire prendre dans les toilettes c'est ce tout ce qui t’intéresses. vas-y retourne voir ton connard. qui doit avoir déjà trouver une autre meuf. mais ça t'évites de le préciser. elle le sait elle aussi. à cette heure là, il lui faudra du temps pour trouver un mec à peu près clean, qui n'est pas déjà une fille dans ses bras. tu la détailles du regard. en soupirant brutalement. tu me casses les couilles sérieux.

_________________

You are not a diamond,
You are not a shining star
Doesn't mean that you're not perfect
Exactly as you are

Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: (lys) in my veins.   Ven 27 Fév - 0:50

T'aimes pas la façon qu'il a de te regarder. Son regard est glacial, destructeur. T'aimes pas la façon qu'il a de te parler. Sa voix est tranchante, menaçante. Non, t'aimes pas ça. T'as l'impression d'avoir été piégé à ton propre jeu. Soen, il te bloque le passage. Soen, il t'empêche de fuir. Et cette situation, ça te fait péter un plomb. T'as toujours eu l'habitude de tout contrôler. Mais là, tu contrôles plus rien. T'as plus la situation en main. D'habitude inébranlable, t'as l'impression que tu vas craquer. Et tu veux pas. Tu veux pas lui donner la chance de réaliser qu'il est l'une des seule personnes capable d'arriver à t'ébranler. À te briser. T'aimerais lui en coller une. Pouvoir lui hurler ta rage, mais tu n'en fais rien. T'as du pouvoir sur lui. Tu sais comment le foutre en rogne. Comment lui faire mal. Il veut jouer? Tu vas jouer. Tournant légèrement la tête vers Soen, tu le regardes dans les yeux, l'air provocatrice. L'air hautaine. Tu ne te gênes pas pour le dévisager, comme s'il était la personne la plus répugnante sur terre. « Pauvre type, je sais que tu crevais d'envie d'être à sa place. Tu crois que j'vois pas clair dans ton jeu? Tu penses me connaître, mais détrompe toi. Tu vois seulement ce que j'ai envie que tu vois. Tu sais pas à qui t'as affaire. Tu sais pas de quoi je suis capable. » Tu soutiens son regard, du mieux que tu peux. T'as envie que ça s'arrête. T'as envie de rentrer. Tirer une croix sur cette soirée. D'un coup, sans prévenir, Soen s'approche dangereusement. Tu sais pas trop comment réagir, alors tu recules de quelques pas, te plaquant contre le mur. Mauvaise idée. Il s’élance pratiquement sur toi. T'es prise au piège, maintenant. Soen est si proche, que tu arrives à ressentir la chaleur de sa peau, à entendre le rythme de sa respiration. Déglutissant, t'aimes pas ce que tu vois dans son regard. Tu sais que c'est loin d'être terminé. Qu'au fond, ça ne fait que commencer. Tu soupiras de soulagement lorsqu'il s'écarta enfin, te montrant la porte du bras, souriant comme le sale abrutis qu'il est. Tu croises tes bras contre ta poitrine, lorsqu'il reprit la parole. Tu fronças les sourcils, complètement sur le cul. Le fait qu'il te balance ça de façon aussi cru, te blessait­. En l'entendant prononcer ces mots, t'as compris. T'as compris qu'il te prenait lui aussi pour une traînée. Ça te faisait une étrange sensation dans la poitrine. Ouais, ça te faisait mal. Parce que t'as toujours pensée qu'il voyait plus loin que l'imagine que tu donnais aux gens. Tu croyais sincèrement qu'il savait qui t'étais réellement. Ce que tu valais vraiment. Soen, à tes yeux, c'est pas n'importe quel mec. Il compte pour toi. T'es attaché à lui. Même si tu préférerais crever, plutôt que de devoir lui avouer. Sans réfléchir, tu t'approchas rapidement et tu le poussas de toute tes forces avant de te mettre à gueuler. « Tu sais c’que t’es toi? T’es le roi des cons au pays des emmerdeurs. Un... Un p’tit con casse-couille qui chiale sa race toute la journée! CONNARD! CONNARD! Petit enculé de merde! T'approche plus de moi t'as compris? » Tu le fusillas du regard avant de lui faire dos et tu commenças à marcher à toute vitesse, ne prenant même pas la peine de regarder derrière toi pour voir s'il te suivait. T'étais trop vénère pour penser à vérifier.

Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: (lys) in my veins.   Dim 1 Mar - 20:29

tu la libères, recules en lui montrant la porte. l'insultant en passant de traînée, sans avoir à le formuler. tu cherches à la faire réagir. ça marche. elle se précipite sur toi, te fais reculer. tu trébuches et manque de t'étaler sur le sol. y a un coup de feu qui détonnes dans ta tête, au moment où tu vois son regard. ce regard. t'aimerais ne plus jamais le revoir. je te connais Lys, mieux que tu ne le crois pas. mieux que beaucoup, qui ne voient que la surface. tu crois que t'es invincible, que personne ne remarque le jeu auquel tu joues. c'est toi qui te trompes. tu réfléchis plus correctement quand elle est dans ton champ de vision. les cris au bout des lèvres, qui se déchirent pour sortir. les insultes aussi, parce que tu la veux pour toi. les mains baladeuses de l'autre playboy te reviennent en tête. t'essayes de garder le contrôle. c'est pas si mal. extérieurement, ça se voit pas, que tu bouillonnes, à la limite de la crise de nerfs. tiens encore un peu soen. elle t'échappes, tu la suis des yeux, gueules assez fort pour qu'elle entende. si je te voulais vraiment je serais venu te voir en début de soirée. tu te surestimes ma belle. et viens me dire dans les yeux, que t'as pas fais ça pour me rendre jaloux. et puis merde. tu t'élances derrière elle. l'attrapes par la taille avant qu'elle franchisse la limite, qu'elle plonge dans la lumière de la grande rue. tu la plaques contre le mur. mâchoire contracté, regard menaçant. c'est dur de résister, à l'appel de ses lèvres. t'aimerais les embrasser. les frôler. c'est dure, de pas fondre comme neige au soleil. cette proximité, c'est de la torture à l'état pur. elle pourrait pas s'y prendre mieux, pour te rendre fou. à moins que tu ne le sois déjà. t'es toujours aussi sûre de toi là ? parce que toi non. elle te rend dingue. complètement fou.

_________________

You are not a diamond,
You are not a shining star
Doesn't mean that you're not perfect
Exactly as you are

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (lys) in my veins.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(lys) in my veins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Testicules bleus
» ▪ you're in my veins ▪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Oriental Bay :: The Etablishment
-