AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 SEASIDE (MILO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 13:51

le soleil se couchait déjà sur nos idées noires et sur la plage de wellington un peu, aussi. rêvant d'étoiles et de comètes, d'amour et de tendresse, je noyais mes yeux de l'océan, étendue en étoile de mer sur le sable chaud qui chatouillait mes sens.

moi
face au monde

ce que j'ai toujours désiré sous la paume de mes mains.
et pourtant

je me relève, attrapant difficilement ma guitare, jouant des airs d'indé, ma voix qui frappait plus fort que l'écume contre les rochers, hurlant plus fort que les vagues.


all i am is a man, i want the world in my hands
i hate the beach but i stand in california with my toes in the sand


je jette un coup d'oeil devant moi. j'aperçois un garçon, jouant avec les vagues de ses pieds. il a l'air heureux, je crois. je souris en l'observant, continuant à gratter les cordes de mon instrument


Dernière édition par Bobby Kapua le Jeu 12 Fév - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 14:32

les yeux rivés sur l'horizon, tu regardes le soleil qui se couche. l'astre brûlant laissera bientôt place aux étoiles et aux comètes. et toi tu te transformeras en loup à la recherche d'une proie à ramener dans ton lit. ou alors tu vas rester sur cette foutue plage toute la nuit à faire des châteaux de sable. les vagues viennent lécher tes pieds nus, tandis que tu sors un joint de la poche de ton pantacourt. joint que tu met entre tes lèvres, puis tu cherches ton briquet. foutu briquet qui s'est fait la malle. alors tu scrutes les alentours, à la recherche d'une âme chaleureuse.
tu t'approches de celle qui chante en grattant sa guitare. t'aurais pas du feu ? tes yeux bleus cherchent les siens, puis tu souris en coin.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 14:51

les accords au bout des doigts, tu enchaînes les mouvements avec aisance. tu fais que ça de ta vie, et tu feras rien que ça, tu l'sais, c'est ce qui te fait vibrer, on te verra un jour, en tête d'affiche des plus gros festivals de rock, ils verront, ces gens naïfs et crédules, que t'es pas qu'une moins que rien, pas qu'un joli sourire avec deux beaux yeux de cristal. ces yeux qui ne peuvent s'empêcher de regarder cette ombre en contre-jour, qui avance doucement vers toi. tu le cherches, tu essaies de distinguer ses traits, son visage, ses yeux, qui se font de plus en plus réels au fil des secondes. et quand tu arrives enfin à voir, à le voir, tu poses tes mains sur les cordes de ta guitare, arrêtant ainsi de chanter. du feu ? tu souris également. j'en ai un pour toi, seulement si t'as un deuxième joint pour moi. tu remarques ces yeux ont la même couleur que l'océan sous le soleil d'été néo-zélandais.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 17:31

elle est belle. elle est belle avec le reflet du coucher de soleil dans ses yeux. elle est belle avec sa guitare entre les mains. elle est belle, avec son regard gris, comme un jour de tempête. tu t'assois sur le sable, face à elle. tes mains s'enfoncent dans ta poche et t'en sort des feuilles, ainsi que ton pochon de weed. j'te laisse le rouler. tu lui tends ton précieux trésor. c'est rare que tu partages, mais elle, elle a un truc au fond des yeux que t'aime bien.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 18:16

il te dévisage, tu le sais. il s'assoit à tes côtés, regarde tes cheveux, tes yeux, tes hanches sur le sable, ta guitare, il te cherche dans les moindres recoins. tu te surprends à apprécier cette situation, t'en as presque honte. parce que dans tout ça, y'a tobias, et tobias, c'est tobias, tobias, tobias. tu sais plus c'que tu penses, t'en as marre de t'acharner pour quelqu'un qui n'aura jamais d'yeux pour toi, mais...
non
de la marie-jeanne.
c'est tout c'qu'il te faut.
te vider la tête, vivre à cinq cent mille à l'heure.
pas de tobias, pas de sentiments.
juste la liberté.
j'attrape d'une main le pochon que j'ouvre, et les feuilles. j'peux te révéler un secret vu qu'on se connaît que depuis deux minutes ? tu fixes intensément la cana, avant de rire. j'ai jamais su rouler, j'en mets toujours partout après, eeeet. tu reposes ton regard gris-orage sur le garçon, et tu rougis, enfin, tu sais pas vraiment. te moque pas de moi hein, sinon j'suis une experte en tout c'que tu veux, faut pas croire. tu souris un peu aussi sûrement.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 18:27

elle prend le pochon de tes mains, puis se tend. alors tu lèves les yeux sur elle. elle ne sait pas rouler, ne-sait-pas-rouler. tu rigoles doucement et tu lui reprends la weed des mains. prend celui là alors. tu lui tend le joint que tu avais précédemment coincé entre tes lèvres. jt'apprendrais un jour. stu veux. d'un geste expert, tu fais glisser un peu de beuh dans la paume de ta main. beuh que tu as pris le temps d'égrainer avant de la mettre dans ton petit sachet. puis tu la mélange au tabac. l'odeur te colle aux doigts et monte jusqu'aux narines. puis tu décroches une feuille du paquet et t'appliques à rouler, sans oublier de mettre le toncar. tu fais ça depuis tes quatorze ans, alors c'est rapide et sans bavures. t'es experte en tout, vraiment ? tu ne peux d'empêcher d'avoir des pensées salaces. parce que t'es là, avec elle. qu'elle est belle et qu'il n'y a personne autour de vous. et aussi parce que t'aime bien jouer. surtout avec les filles.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 18:49

tes joues brûlent d'embarras (et pleins d'autres choses aussi), toutes tes idées noires te montent à la tête, ça y'est. tu t'empares avec confiance du joint que tu poses entre tes lèvres. ça serait top ouais. t'en tires une, tu laisses la chaleur de la fumée s'emparer de tes poumons. tu te couches sur le sable fin avant d'expirer cette bouffée. si on te voyait là, bobby, étendu sur le sable, ce garçon à tes côtés là, comme si t'étais en train de fumer ta première taf à quatorze ans. alors qu'entre toi, et la marie jeanne, c'est bien connu, c'est la plus belle histoire d'amour que t'ait vécu. et là, ses mots viennent te tirer de tes doux songes. son air, son ton qui te dit "hé salut on est seul sur une plage, je sais ce qui pourrait nous occuper un long moment tu sais". et t'éclates de rire. deux minutes que tu le connais. certes, tu lui as déjà avoué qu'tu savais pas rouler, mais faut pas pousser. néanmoins, tu te plais à entrer dans son jeu. pour voir jusqu'où il peut aller. tu veux que je te le prouve ? je hausse un sourcil, en me rasseyant, noyant mes yeux tempête dans son regard océan.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 18:56

la marie-jeanne brûle, elle coule jusque dans tes poumons. son parfum est exquis. alors pour savourer ce moment, tu fermes les yeux l'espace de quelques secondes. et lorsque tu les rouvres, tu les pauses sur la belle inconnue qui se tient à tes côtés. son rire couvre un instant le bruit des vagues. elle est jolie, quand elle sourit. puis tu sens qu'elle tâtonne un peu, mais elle rentre dans ton jeu. alors ton regard s'illumine et ton sourire s'agrandit. avec joie. tu tires sur ton joint. la braise tombe sur le sable. la fumée sort de ta bouche et s'évapore dans le ciel tandis que les étoiles se mettent à briller. pour rien d'autre tu n'échangerais ce moment. encore une taffe et tu sens déjà la défonce qui s'immisce peu à peu en toi. encore une taffe et tu pars pour un long voyage.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 20:17

dans quoi tu t'embarques bobby, t'es tellement conne parfois, tu t'rends même pas compte de ce que tu dis. tu inspires, jusqu'à t'en crever les poumons. ça te fait sentir vivante, de respirer cette bouffée d'air frais. détente, détente. la tension aux oubliettes, s'envolant en même temps que la fumée, derrière les étoiles et encore plus loin. t'as plus envie maintenant. de t'prendre encore et toujours la tête, de poser les mêmes questions à chaque fois, d'en perdre le sommeil, la conscience. mais tu t'obstines, comme d'habitude bobby. tu ris, tu crois que t'es défoncée, enfin tu sais pas, ça, t'as sûrement trop tiré sur ton joint pour le savoir. dis, j'ai une tête de fille facile ou pas ? tu te couches encore une fois sur le sable, posant ta question, tout à fait sereinement. t'étais vraiment sincère, tu voulais vraiment savoir, aucune once d'ironie ou de sarcasme dans la voix. putain marie jeanne, tu m'fais faire quoi là. (les garçons, ils aiment bien les filles faciles, j'crois.)
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Jeu 12 Fév - 22:03

toi t'es assis, tandis qu'elle se rallonge sur le sable, les yeux dans les étoiles. toi tu la regardes, t'essayes de deviner d'où elle vient, d'essaye de deviner son histoire. tu l'imagines qui parcours les routes avec sa guitare sur le dos. tu l'imagines en train de chanter dans les rues du monde. ou alors tu te trompes totalement, c'est juste une meuf qui gratte sa guitare pour pécho des gens. tu reviens à la réalité lorsqu'elle te pose sa question. un petit rire s'empare de toi. non, ou alors tu caches bien ton jeu. sourire freedent white. et puis si t'étais une fille facile, tu m'aurais déjà sauté dessus. tu la regardes, insistant. sans vouloir paraître prétentieux. c'est que toi tu les connais bien les filles, t'arrive à prédire leurs réactions en une fraction de seconde. t'arrives à les cerner avant qu'elles-mêmes ne te cernent. mais y'a des exceptions. y'a des surprises, y'a des sauvages que t'arrive pas toujours à dompter. des tigresses en embuscades qui se cachent sous leurs airs de poupées effarouchées.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Sam 14 Fév - 12:09

t'essaies d'éviter son regard azuré, qui reflète si bien la lumière des vagues, parce que c'est bien connu, les yeux des hommes t'ont toujours fait chavirer. leurs veines respirant la rage aussi. leurs clavicules puissantes. leurs mains féroces et rassurantes. tu t'attendais à c'que le garçon rit aux milles éclats, qu'il te pointe du doigt suite à ta question, (très stupide) qu'il se barre en courant, te laissant quand même uniquement son joint comme souvenirs. (en même temps, il aurait pitié, il s'dirait que t'as pas de vie, qu't'es qu'une moins que rien, qu'il peut pas t'arracher des doigts la seule chose un peu agréable qu'il te resterait dans ton existence, ou un truc comme ça) il rit, mais il reste. t'sens dans sa voix une once de bienveillance (et de prétention aussi, m'enfin), et ça chasse tes idées noires. "sans vouloir paraître prétentieux", en effet. tes lèvres s'étirent en un soleil. tu tournes ta tête vers lui. eh te survends pas, parce que si j'te saute dessus un de ces quatres, j'suis sûre à quarante et un mille pourcents que j'serai déçue. tu détaches à contre-coeur ton regard des mille et unes étoiles qui ensoleillaient votre nuit, pour te noyer dans les yeux clairs du garçon. (tes yeux clairs qui parfois s'amusaient à se balader sur ses clavicules et ses mains de grand homme) et dans ton plan d'attaque pour me sauter dessus, tu comptais me dire ton nom quand sinon ? tu ris, parce que tu te rends compte que tu es aussi narcissique que lui, en tirant sur ton joint qui se consumait au fil de tes mots. toujours couchée sur le sable, tu te tournes vers lui, un magnifique décor se plantant devant toi. l'écume des vagues, et de nos jours, se fracassant sur les rochers, le grondement terrible de l'océan, dompté par la voix rauque de cet homme, personnage principal de ce tableau, se tenant assis au milieu de tout ça, un sourire gravé sur ses lèvres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Sam 14 Fév - 18:11

elle t'offre un sourire soleil. le genre de sourire qui direct te fais oublier tous tes tracas. le genre de sourire qui te réchauffe le cœur. tu ne rêves à rien d'autre que d'être sur cette plage, avec la marie-jeanne pour compagnie et puis cette brune qui peu à peu, révèle son caractère. fais gaffe à ce que tu dis demoiselle, tu risquerais de te faire punir. tu ne caches pas tes idées salaces qui font pétiller ton regard. t'es comme ça toi, cash. t'as retenu tes mots pendant des années, alors maintenant tu les laisses sortir sans retenu. et tant pis si les gens les apprécient ou pas, à vrai dire tu t'en moques totalement. tu tires sur ton joint et tu t'amuses à recracher la fumée en faisant des cercles. cercles qui disparaissent presque aussi tôt dans l'horizon. milo, et toi ? milo c'est court, milo c'est milo. tu te demandes encore pourquoi ta mère t'as appelé comme ça, mais vu la camée qu'elle était, tu ne te plains non plus pas trop. elle aurait pu choisir un truc bien pire, bien plus moche. tu suis le regard de la brune et tu poses toi aussi, tes yeux sur l'océan, te laissant emporter par le bruit des vagues.

Spoiler:
 

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Dim 15 Fév - 17:15

et cash, comme ça, alors qu'il ne connaît même pas un fragment de ta petite vie d'adolescente en colère, toutes ses idées salaces balancées à la gueule. ça te fait bizarre, peut-être que ce garçon à l'habitude de parler comme ça à toutes les filles, même les plus répugnantes, mais tu t'sens désirée avec ses paroles. (peut-être pas dans le bon sens, mais désirée tout de même) t'apprécies pas vraiment qu'on t'parle comme ça, mais t'aimes pas grand chose en même temps. (à part ce sourire qu'il t'offre quand tu le regardes, et ses yeux d'étoiles et de comète) tu ris légèrement, avant de conclure. viens si tu l'oses, on verra bien si t'en es capable. t'observes, silencieuse, les volutes de son joint s'évaporer dans le ciel étoilé. hypnotisée (ou complètement défoncée) t'aurais presque envie de les prendre du bout des doigts, de t'enfuir loin à leurs côtés, loin de tout. milo, qu'il dit. t'aimes bien, ça sonne doux et pur à tes tympans, un mumure rassurant. bobby. tu lui offres, comme ça. t'aurais pu dire ton vrai nom, mais y'a que tobias qui t'appelle comme ça. et tu commences à te questionner sur sa vie, maintenant que tu connais son nom. t'aimerais qu'il te raconte son histoire, son passé, ses craintes, tout ce qui fait vibrer son échine. eeet... tu fais un truc dans la vie ? t'as un peu honte, parce que d'habitude, t'es beaucoup plus bavarde, mais dans d'autres circonstances. là, vous êtes seuls, sur la plage, avec rien d'autre à part ta guitare, et peut-être des idées pas nettes qui hantent son esprit en plongeant dans tes yeux bleu-orage. (peut-être que c'est l'joint qui te fait délirer aussi)
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Dim 15 Fév - 21:08

trop sociable, tu l'es surement. t'es le premier a aller vers les gens, t'es le premier à dire des conneries. c'est un avantage mais aussi surement un inconvénient. parce que parfois tu peux être chiant, très chiant. disons que tu passes pour le mec qui est trop sur de lui, qui a trop la confiance, arrogant. mais t'as toujours été comme ça. d'où tu viens, si tu ne montre pas qui tu es, tu te fais bouffer. c'était un peu la loi de la jungle, les plus gros bouffés les plus faibles. elle rigole, c'est comme des notes de musique qui parviennent à tes oreilles et qui couvrent le bruit des vagues. j'voudrais pas te traumatiser. en principe j'attends le deuxième rencard. tu souris, tu rigoles à ton tour. tu joue, t'as toujours était joueur. et tu lui fais du rentre dedans sans prendre aucune pincette, sans même apprendre à la connaitre un peu plus. tu te dis simplement que ta précense ne l'incommode pas, sinon elle aurait déjà pris la fuite. elle te dis son prénom. bobby, c'est pour les mecs ça non ? alors ça t'en dit un peu plus sur sa personnalité, ou pas. puis vient la question la plus bateau du monde. tu tires sur ton joint puis tu le laisses s'éteindre dans le sable. pas grand chose. tu préfères rester évasif sur le sujet. tu te vois pas lui dire que tu gagnes ta vie en baisant une riche cougar du coin. et toi ? tu veux devenir une grande guitariste, ou un truc du genre ? tes yeux se posent sur l'instrument. ça n'a jamais été ton truc la guitare. tu préfères ne pas abîmer tes doigts sur une corde. parce que tu les préserves pour une toute autre 'discipline', pour une toute autre musique. celle des sons qui sortent de la bouche des corps qui se cambrent sous tes doigts. la musique du plaisir.

_________________

vos cartes postales font des toncars, à chacun ses voyages, moi j'me rends souvent au milieu d'un gros nuage.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   Lun 16 Fév - 18:40

j'en ai vu, des choses, des belles comme des moins belles, plus rien ne me fait peur aujourd'hui. t'as peur de rien, à part du ciel qui s'écroule, des voix des sirènes qui résonne dans tes songes, des bruits de pas sur le bitume qui te poursuivent à longueur de route, t'as peur de te gourrer, de te tromper de chemin, de trop aimer les clavicules saillantes des garçons (de tobias surtout) t'as peur de rien, à part des entailles sur tes mains, du rouge sur tes phalanges blanc-tonnerre, d'avoir mal à l'astre, au coeur, aux sentiments, encore, peur de la rage dans les veines, les cris étouffés qui brisent le silence neptunien. tu tires sur ton joint encore une fois, t'en observes le bout s'envoler qui s'désintègre de part en part. la seule couleur, cet ocre couleur coucher de soleil, paume taillée, qui brûle nos doigts. tu regardes ta guitare, tu la prends, pour l'approcher, la prendre contre toi, toujours la cigarette au bout des lèvres, qui diffuse sa nicotine dans l'air. hm j'suis musicienne ouais. mais je sais pas si j'veux continuer ça en fait. le truc c'est que je sais faire que ça, tu vois, j'sais rien faire de mes mains, et dans ma tête y'a rien, à part des rêves et des souhaits qui bouent. genre, mon rêve ultime, ça serait de faire des études d'astronomie, et aller tout là-bas. mais c'est complètement con. non, il voit sûrement pas. parce que t'es tellement conne avec tes rêves à deux balles. "là-bas", à deux cent millions années lumières de nous, là. t'es tellement conne à croire en de telles idioties, et c'est parce que t'es conne que tu peux pas les réaliser. toi aussi, t'es dans le club des moins que rien ? marie-jeanne brûle à l'astre, brûle aux étoiles dans ta tête, brûle tes mains niquées par les combats. tu sens plus rien, tu te sens même pas sous tes doigts, ça commence à bouillir en toi, c'est chaud comme un refuge, un espoir, une maison rien qu'à toi. 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SEASIDE (MILO)   

Revenir en haut Aller en bas
 

SEASIDE (MILO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dan Milo (XXXX - 1627) [Commandant d'élite]
» statuettes en bronze signées Milo
» Viaduc de Millau (12)
» la Vénus de Milo
» Les défis d'Angie, tome 1 à 14 (Gilles Milo-Vaceri)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Oriental Bay :: Oriental Bay Beach
-