AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 (solal) loneliness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: (solal) loneliness   Mar 10 Fév - 11:39

Tu as erré une bonne partie de la nuit dans les rues de Wellington. Ce soir tu n'avais eu envie de rien, tu ne voulais voir personne. Même réchauffer le lit de Milo ou t'amuser à énerver la belle Rory ne t'avait pas tenté. Alors tu as marché tout simplement. Sans but. Laissant tes pieds te guider où bon leur semblaient. Tu as suivi les lignes blanches au milieu de la route, les bras tendus de chaque côté. Pauvre funambule noyée dans la noirceur de la vie. Une voiture pourrait débouler à tout moment et te briser les jambes ou même pire. Mais tu t'en moques. Tu te moques de tout. Foutue je m'en foutiste de mes deux. Tu arrives sans trop savoir comment à la plage. Surement l'habitude ou alors parce que c'est l'endroit où tu te sens le plus chez toi. Et puis qu'est ce que ça change? Tu regardes autour de toi. Il n'y a pas grand monde à cette heure vie. T'enlèves tes godasses et tu sens le doux contact du sable fin sous tes pieds. La mer est là en face de toi, t'hypnotisant presque. Elle t’appelle. Tu la rejoins. Les vagues chatouillent tes orteils et tu t'arrêtes à la frontière de la terre et de la mer. Tu sors ton dernier joint de ta poche et l'allume avant de le porter à tes lèvres. Tu laisses la fumée emplir tes poumons et t'embrouiller les idées avant de la souffler vers le ciel en ronds parfaits. Tu pourrais avancer encore un peu. T'enfoncer dans les flots d'un noir d'encre. Te noyer. Disparaître. De toutes façons personne de t'attends, tu ne causerais de peine à personne. Tu es libre de faire ce que tu veux. T'envoyer chier le monde entier. De mettre fin à tout moment à ta petite vie éphémère. Mais pas ce soir. Non. Tu as encore des choses à faire, des personnes à faire chier, ta rage à cracher au monde. Alors tu restes simplement là à fumer et à t'enfoncer de plus en plus dans le sable.   


Dernière édition par Babylone Cobain le Mer 11 Fév - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: (solal) loneliness   Mer 11 Fév - 0:12


    La sueur sur les pores et le souffle qui meurt, les étoiles qui s’écrasent et s’enflamment. Tu hurles l’oxygène qui s’échappe de tes poumons, la terreur au fond des prunelles, et tu sais même pas de quoi quand tu reprends ton souffle, tu comprends pas cette sensation glacée qui te coule sur la nuque, juste tes doigts serrés sur les édredons et le bordel qui jonche le parquet. Tu te souviens pas t’être endormi. C’est la rage en flot furieux, la rage d’avoir baissé la garde, la rage d’être encore qu’un gamin terrorisé, et tu cherches tes clopes sur le plancher, le filtre entre les lèvres et finalement t’étouffe, t’as besoin d’air, d’air, de l’univers. Reprends toi Solal putain, t’es plus un gamin. Bouffées de nicotine, empoisonné, les poumons qui soupirent, les doigts fébriles autour du briquet. Tu tâtonnes dans l’appartement, en quête d’une tasse propre, d’un peu de café. Et le vent qui s’engouffre contre ta peau, la caresse éphémère, la douceur qui rassure. Les quelques voisins qui murmurent sur ton passage. Il te faut plusieurs battements de cœur pour réaliser que dans ta course, tu es sorti avec un vieux jogging et une chemise sans boutons. Putain Solal tu te laisse sombrer. Et dans le ciel les constellations qui dansent comme des maîtresses, amantes délicieuses, et tu cherches Cassiopée. Parce que les étoiles sont la seule chose qui ne change pas. T’as dormi jusqu’à la nuit Solal. Tu perds pieds, tout doucement. Tu te laisses aller. Et le vent encore, fouet cinglant sur l’épiderme. La plage. L’écume des vagues comme une mélodie. T’abandonnes tes chaussures dans le sable sans faire attention. T’oses pas t’approcher de l’eau. Pas quand il fait si noir, étendue d’encre liquide, et les démons qui conspirent en bulles qui éclatent entre les algues. Les mains dans les poches, la chemise qui te gifle les hanches au rythme du vas et viens de l’écume. L’ombre. Les mèches qui dansent sur un visage trop blanc sous les comètes. Tu t’oublies Solal, tu t’oublies dans les silhouettes familières et les jeunes filles qui connaissent le silence. Tu dis rien, tu t’assois juste un peu derrière elle, tu la regardes fumer et se mouiller les pieds. T’as une peur panique de la mer. Bâton de nicotine entre les lèvres. Baby est belle come une sirène, de celles qui chantent pour mieux entrainer dans les profondeurs. Une bouffée de tabac, la fumée qui s’échappe de tes lèvres, et les constellations en reflet de tes tâches de rousseur. Tu veux pas déranger Baby, mais tu veux pas être seul non plus, pas après les cauchemars. Alors tu te tais obstinément, tu la regardes même plus, mais t’es là, ombre dans l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
 

(solal) loneliness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» parler et lire avec les idéos pictos SOLAL baisse prix
» Enlèvement Solal, 10 ans
» the cold night • (solal)
» A vendre Test BELO éditions SOLAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Oriental Bay :: Oriental Bay Beach
-