AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 théorie du bonheur. (rae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: théorie du bonheur. (rae)   Lun 16 Mar - 18:54

un labo de meth, ce serait cool. un labo avec plein de choses comme dans breaking bad où il risque sa vie à chaque instant; un truc illicite, qui soulève les poumons dans tout l'intérêt du jeu libérateur. théo est le front contre la fenêtre de la laverie, un cahier de notes dans les mains, le stylo qui court difficilement sur papier. ça cloche, c'est pas comme ça qu'on se sauvera de ce trou, faut faire un truc grandiose. hein théo ? sortir, voir le monde, parcourir le globe terrestre autrement qu'en y posant un doigt hasardeux... oser... oser.
sois un génie, sois un génie, merde ! t'es né pour ça ! et tu vois rien, c'est le plus fou. la torture animée de petits regards envoyés vers le sas, théo ouvre la machine, quatrième sur sa gauche.

des space cakes. des dizaines d'aphrodisiaques au chocolat imprégnés d'euphorie. parfaits, tous parfaits. et il s'appuie au monstre qui tourne dans un boucan infernal, le coude attelé au tambour qui remue, un goût de perdition dans la bouche et des étoiles dessinées dans la marge. t'es un peu seul, comme garçon, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Lun 16 Mar - 19:53

c'est pas ta faute si hoag est pas là. c'est pas ta faute si tu t'ennuies. si la vie a décidé qu'aujourd'hui rien ne se passerait sous tes fenêtres. la musique se lance quand ton doigt appuie. tes jambes suivent le mouvement, tes mèches virevoltent sans affronter l'air. en dansant avec. mais c'est pas la même chose. c'est pas la même chose quand t'as pas le cerveau sous fumée. pupilles dilatées, peau retournée vers le ciel. implorante. t'arrêtes. non. c'est définitivement pas la même chose.
tes yeux s'arrêtent, s'arrêtent sur un des bouquins de theo. la théorie du bonheur. un que tu connaissais pas. un qui t'as fait faire des insomnies. un qui t'as fait allumer la lampe tous les soirs. c'est à cause de ce bouquin, du titre. que t'as cavalée jusqu’à sa porte. les yeux pétillants. sans savoir si tu vas le trouver. mais pendant un instant, t'as encore envie de redevenir son cobaye. un léger frottement heurte le bois, la violence d'un chaton. pourtant, il a entendu, parce que ses yeux apparaissent. surprise.


_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Lun 16 Mar - 21:42

entre bleu et orange. il a fini tête à l'envers, doigts couverts de crayon, du moins sur les cotés, les phrases valsent sans magie. c'est bien triste. artiste foutu qui s'occupe avec de la pâte à gâteau, on verrait tout. pas qu'il veuille en réchapper. mais si. alors il tourne, gamin, teste la gravité. il pense à rien, sinon que son talent se dérobe pour tout, même gérer ses relations à la con. il pensait pas qu'on lui en demanderait tant, s'il se décidait à se taire, mais il assimilait pas bien les jours qui passent, il était perturbé dans une intervalle de cinq secondes. juste assez pour capter son prisme dans le champ de vision. eh rae. t'existes encore dans ce monde, rae ? ou c'est un alternatif et je me trompe ? il voyait pas beaucoup, il se souvenait des pages qu'elle commentait, l'accent lascif et dont théo s'accommode, facilité. et ses grands yeux, surprenant, aussi. surprise, oui.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Sam 21 Mar - 19:28

les yeux dans les yeux. réel ou pas réel ? rêve ou cauchemar ? vrai ou faux ? t'as l'impression qu'il se pose tout ça, toutes ces question quand t'apparais. vrai. vrai, t'es là. tes mots ils sont hachés rae. mais il a l'habitude theo. des explications avortées. de la salive qui manque pour finir la phrase. il comprend. que t'es pas besoin d'étaler ton monde. de faire sortir des arcs en ciel de tes lèvres, pour pouvoir vivre. et puis, il les crée pour toi theo, avec ses mots, il les fait vivre les couleurs, les rends plus brillantes, plus réelles. tu te faufiles à ses côtés. la machine elle fait du bruit. c'est pas désagréable, faut juste s'habituer au son sourd, grincement incessant. sautillements, impulsion, tu te retrouves les fesses sur la machine qui tambourine, faisant vibrer ta peau. et puis y a tes yeux qui viennent se poser sur les couleurs qui émergent des cakes. ta tête se penche, curieuse. demande silencieuse. une bouchée, juste une bouchée.

_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Dim 22 Mar - 0:16

puis les frontières se blessent, de la même façon qu'on viendrait percuter un mioche du bec amoureux de la petite fille. remise à zéro; y a la machine qui repart, son pouce qui bouscule les doigts plantés sur les phrases floues d'une encre jeune, c'est ça théo, c'est la surprise. réelle, elle s'installe, là où le ciel se couvre, les échanges s'étendent sur les bras nus de la vagabonde, il aime. quand y a cette pause entre son unique syllabe et la tendresse qui tord son visage dans un supplice. avec elle rien ne dure. rien ne dure quand l'œil est attiré pareillement sur leur folie. elle l'a trouvée. et lui avec. ils trônent sur les moteurs, théo sourit, tendant le dessert qui parait répondre d'un identique air attendri. prenez-en donc, ça nourrit les plus perdus. aussi s'inclinent les mots non-prononcés, aussi s'impatientent les esprits, aussi coupe-t-il leur cake en deux. pas assez beau dehors pour écrire... le temps s'perd rae. une seule, rae.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Dim 22 Mar - 16:18

la main qui se tend, pour attraper le délice fabriquée maison. surprise, tu verras rae, mais surprise elle aussi. tant qu'on se perd pas. tout va bien. haussement d'épaule qui se perd dans les sursauts de la machine. tu te perdras pas tant que t'es avec lui, à côté de lui. alors t'es détendu rae. encore plus quand t'avales minutieusement des bouts de ton gâteau. t'es jamais pressée, jamais. le temps, c'est pas de l'argent pour toi. le temps c'est le bonheur des autres, c'est le tien que tu partages. c'est les secondes en plus quand l'arc en ciel se déploie dans le ciel. t'as le temps rae. et t'as pas fait tomber une miette. faut pas gâcher non plus. assise en tailleur, les couleurs changent, bougent, se transforment. alors c'est ça voir la vie en rose ? sourire distrait, il est beau theo, en rose et violet, avec des touches de bleu. véritable aquarelle. tu t'en doutais, tu le savais pas, mais au fond de toi. tu savais que theo il t’emmènerait au loin avec ses space cake, autre part. sur une autre planète. sans vraiment le vouloir, tu glisses, c'est qu'une impression tu te dis, mais tu finis étaler sur le sol. tu rigoles un peu avant de tourner sur le dos. y a theo penché pas loin, tu souris et lui tend la main. ça va theo. allez viens, rejoins moi.

_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Dim 22 Mar - 21:19

van gogh il aimait bien ses étoiles; les détourer, les voir tourner chaque soir, oublier un peu son mal, sa vie pas simple, sa vie animale et animée, les jours qui se superposent en maux de tête, et si il avait vécu pour ses étoiles, alors il serait là posé le cul sur une machine à laver à déblatérer sur ses astres parfaits. mais théo c'est pas un artiste, c'est un abruti fini qui s'embarque là-dessus, le sourire grimpant, les odeurs persistant à l'emmener dans leur barque imaginaire. il voyait le plafond se transformer en pâtes de fruit, comme des gosses qu'imagineraient le ciel pleuvoir des cacahuètes enrobées de bonheur. et ça s'arrêterait pas de leur offrir en plus de quoi s'évader, plus revenir, plus céder à rien sinon leurs doigts qui touchent, à la liberté de pas lâcher ceux de l'autre. ceux de rae, saupoudrés d'éclats de tout et d'rien. on disparaît ensuite, rae ? les pieds au bout de l'univers, il rit, entremêlant des paroles inexactes à leur rencontre, paume contre paume et la mélodie continue, ça tourne, ça tourne sans s'arrêter, pas prêt d'le faire, non jamais. est-ce-qu'elle se souvient de la fin du monde, ou est-ce-que ça s'est jamais fini. c'est mal allé dehors, rae ? alors c'est mieux dedans, hein ? ils nous trouveront jamais...ici... jamais d'la vie j'te laisse tomber rae. ils viendront pas, ils ont pas l'droit.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Dim 22 Mar - 22:33

décharge électrique, quand vos paumes s'affrontent, glissent l'une contre l'autre, s'attachent pour ne plus jamais se séparer. décharge qui te fait sentir plus vivante que jamais. exploratrice d'un monde où les couleurs ne sont que plus belles, qu'elles ne le sont jamais été. attractives. theo, c'est grâce à lui que tu vois ça, que tu vas pouvoir rêver de ça. encore et encore. sourire ininterrompu. jamais tu lacheras sa main, t'aurais peur de te perdre rae. sans lui pour te soutenir, te raccrocher au monde des vivants. non plus. y a le "moi" devant qui s'est échappé, à décider de se faire la malle. mais on s'en fou, il le sait theo ça, que tu le laissera pas. jamais. deux doigts de la main. deux parties d'un même cerveau, deux parties du même space cake. et c'est ça qu'est bon. vous êtes bons. délicieusement bon. les tons changent, basculent dans le bleu. ils sont beaux ses yeux comme ça, plus foncés, contraste avec sa peau. oh c'est beau, déconcertant. tu t'approches un peu, tournes la tête. y a ses lèvres aussi, qui t'appelles, et ses yeux, et lui. t'avances une main sur sa joue. envie de découvrir un nouveau monde, autre chose. quelque chose qui te fasse vibrer. n'importe. tant que tu continues à planer. tant qu'il continue à te faire rêver.

_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Lun 23 Mar - 22:32

là sur sa joue; c'est pareil que la nicotine dans ses oreilles, non, il l'entend pas, il sent. rae sur ses sensibles zones de dépendant, les océans se jouent de lui, ceux de rae trop affairés à voir les étoiles déposées, à s’atteler pour pas tomber. mais ils sont au sol; au sol et ça parait foutrement loin de l'endroit où on irait s'casser, sans l'expliquer, vous êtes intacts. théo, il voit se dessiner des vallées sur son corps étalé près du sien, si elle dormait il ajouterait les cols des montagnes les cous des rivières, les grandes enjambées d'herbes folles et les brises fraîches qui percent les champs sur ses cheveux à moitié de blé quand elle y laisse sa peau mate. les cils qui semblent couler au bord de ses tempes, il l'y rattrape. fais un vœu rae. assez près de sa bouche pour pouvoir y trouver le souhait, assez curieux de sa grande idiotie pour ne pas découvrir et attendre. patienter, là, laisser rae se faire au froid du carrelage, au cliquetis allant et venant des créatures de ferraille  qui rebondissent autour, folles. alors théo met un doigt contre le rictus qu'il ne sait plus retenir, lui indique de ne pas faire de bruit, de ne pas torturer le silence; bien trop sobre pour les supporter. il la suivrait n'importe où, rien que pour sa main qui n'sait plus se lasser d'la sienne.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Lun 30 Mar - 21:10

c'est pas si dur rae, de faire un vœu, c'est pas si dur. tu trembles un peu, dans sa main qui te retient. le diable vient sonner à ta porte. c'est noir. t'ouvres les yeux. tiens, il est toujours là theo, à te dire de te cacher dans le silence. le vœu rae, réfléchit, fait comme si t'allais souffler les bougies. rêves quelque chose d'interdit. toi. tu brûles le silence. trahi votre pacte. je te veux toi. tu le veux lui. et sa peau. et ses yeux. et ses lèvres. et tout ce qu'il pourrait te donner. mais tu sais qu'il te le donnera pas comme ça. pas sans aide. dérapage léger vers ses yeux. tes lèvres se font sauvage en agrippant les siennes. tu laisses la stupeur vous envahir tous les deux. simple moment de doute. de douceur partagée. quelques secondes où t'es sûre que le monde ne basculera pas rae. tu restera bien dans ses bras. sur une autre planète. à l'abri du jugement dernier, en train de regarder le monde brûler, tu pourrais si seulement il était là. stupeur passée. les couleurs dansent de nouveau devant tes yeux. tu découvres ses lèvres, patiente. tu prends ton temps rae, tu le prends parce qu'il vous appartient ce moment. seuls, entre deux turbines. tu pourrais être entrain de sombrer que tu t'en rendrais pas compte.  


_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Mar 31 Mar - 18:32

et les veines, doucement, se manifestent. et les bleus pâles deviennent de verts acides, et les sentiers se multiplient, et c'est sucré, au bord de son sourire, ça remonte, ça remonte. contre son bras dansent des anémones, des choses qu'il n'oserait même pas dessiner, des choses qu'il n'annoterait pas, ne lui ferait pas lire. alors, il trahirait son pacte, leur pacte, celui passé, à la première lecture de la troisième page, exactement. tu réfléchis trop, théo, dieu, tu réfléchis trop. non, oublie dieu. ah théo il voit souvent ce qui danse au travers des yeux de rae, mais il ne comprend pas ses ovales, ni ce "toi" qui l'atteint au creux de la nuque et adam, sous sa coupe de verre, le jalouse, adam; il est en colère. parce que théo, c'n'est pas sa façon de réagir, les réactions, chez théo, c'n'est pas si électrique. rae. rae pourquoi fallait qu'tu sois sa muse, oh rae, rae arrête. ses yeux, ses yeux parcourent comme des foules pour la trouver, elle s'est écrasée, elle est contre tes lèvres. et ton visage. et les tempes, qui s'allument, des gyrophares, et théo. bordel. stupeur et tremblements, surtout, rae. oh moi aussi, rae. il agrippe les deux parties de sa figure, il n'y comprend plus que les répétés appels des robots, théo, il s'est peut-être noyé, quelque part, sous l'eau. ouais, il entend que ce qui bat, dam-dam, c'est cruel, qu'est-ce-que c'est cruel. théo lui lance ces ovales terribles qui s'en veulent énormément et pas du tout à la fois. ahah. y a sa main qui a quitté le bateau, juste pour l'atteindre aux reins, rae, et il a buté contre le sable. enfin, son front, oui, son front. fallait pas l'dire, il deviendra. je deviendrai pas réalité. théo hausse les épaules, toujours à la tenir, qu'elle ne s'casse pas en mille morceaux. mais c'est elle, l'invincible et il tend à fondre. il l'embrasse. il ne sait pas embrasser, mais il l'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Mar 31 Mar - 20:47

tremblements doublés par vos mains. vos lèvres se poussent, se repoussent, s'attirent, se parlent. et c'est beau ces échanges incessant. partagés et récompensés par d'autre baiser. tes mains agrippent ce qu'elles trouvent à leur portée, perdues ailleurs. tu regrettes, ce simple mot. parce qu'il a raison. on parle pas le rêve, on le dit pas. c'est censé rester secret. les mots ça a jamais été fait pour toi rae. mais y en a deux de plus que tu veux prononcer. deviens rêve. alors. vous pouvez vous passer de la réalité. vivre en rêve, dans un rêve. avec un rêve. tu peux rae. vous pouvez. embarquons loin, plus loin. d'eux. de ceux qui veulent nous séparer. de ceux qui pensent pas à nous. comme nous. viens theo. on est bien à deux, restons-le. le dos creusé pour laisser sa main atteindre tes reins, les mèches folles qui s'échappent de vos fronts accolés. ton sourire a plus besoin de vivre sur tes lèvres, il lui suffit la distance entre vous pour exister. arc en ciel qui relie vos cœurs. battements sereins pour toi. battements d'une vie. tes jambes gravissent son corps, avec la facilité de l'entrainement, viennent se caler de chaque côté de son être. plus proche que jamais. mais pas encore assez. tu laisses le sourire s'étendre, l'arc en ciel prend sa place quand tu te redresses. rétrécit quand tu le redresses lui aussi. que tu puisses replonger dans ses iris couleurs ciel nuageux. juste avant que le soleil arrive. elles se font un chemin, tes mains, sur sa peau, dans son dos. sous le tissu dérangeant. obstacle à ta chaleur. tu pourrais venir chercher ses lèvres, encore. mais t'attends, t'attends qu'il te donne la permission. d'aller plus loin. de sombrer plus loin, plus profond. de rentrer en ébullition.


_________________
   
they left us alone
the kids in the dark
to burn out forever
or light up the spark
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   Mar 31 Mar - 21:52

et intensément, le ciel se couvre, c'est le silence, mais les oreilles du brun bourdonnent, il est envahi, envahi de sentiments. c'est comme ces vagues qui surprennent au devant de la plage, c'est le courant qui prend dans un talent impartial, théo a sombré. encore. théo il emmène rae, rae, elle suit théo. et de ces échanges imparfaits, naissent la plus calme des pluies. une pluie qui s'attarde au cadran des fenêtres, aux lessives qui continuent de se faire. ils sont des enfants qui se cachent du grand méchant loup, ils sont seuls, dans leur forêt, leur forêt débordant d'infini, la docilité est inexacte, leurs figures ne savent encore se confondre, c'est ce qu'il y d'amusant. si on apprenait à aimer à ceux qui tentent d'aimer, ce serait un peu à cet extrême. les faciès colorés qui se tentent à pourvoir de la plus belle tendresse et les coudes qui se cognent et la coupent. rae, elle est tellement plus habile, qu'il est doux, il est inexplicablement doux. théo il est de ceux affolés, pourtant quand elle prend le temps de s'arrêter, théo il s'arrête aussi. la délicatesse; c'est un enchaînement complexe, au fond, ne vient aux joues du garçon qu'un sourire animé de gentillesse, et théo, il débute. théo il fait ses faux pas, il essaie de reprendre son baiser à la fourbe qui l'a au départ volé à ses innocentes attentes, théo, en la rattrapant, il se cogne la tête, parce que le sol est encore là. même si eux veulent s'en aller, même si eux veulent un endroit, rien que pour leurs minutes arrachées à la nature humaine si lâche. les gens qui partent, ceux qui vont et viennent. mais rae, théo la trouve, sans qu'on puisse vraiment lui expliquer le pourquoi du comment, elle sait se montrer sous les différents jours. ils touchent à ce qui existe, ce qui reste de leurs carrures si volatiles. théo veut en voir plus, beaucoup plus, rien que pour comprendre ce qu'il y a de si bien à ne pas réchapper à l'autre. chaque bouton défait de sa chemise est maladroit, chaque couture qui résiste est un appel à la déchéance, mais ils ont un équilibre, et ils ont bien de la chance. théo il ne se croyait pas comme ça, mais c'est bien tout le principe de croire. ça change.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: théorie du bonheur. (rae)   

Revenir en haut Aller en bas
 

théorie du bonheur. (rae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Œuf’orie (Fluffy Egg)
» L'ostensible parfum du bonheur
» Pourquoi le chiffre 7 porte-t-il bonheur ?
» le bonheur d'etre une femme
» Mai un mois porte bonheur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
wellington
 :: Résidence whanau
-