AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
besoin d'amour ? viens voir vito !

Partagez | 
 

 COMÈTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


MessageSujet: COMÈTE   Mer 25 Fév - 14:03

alizae jane dawson


que la fièvre marche avec nous sous les arcades et sous les coups
 ◗ BULLET POINT. alizae enfant du vent. il l'a posée un jour ici, lui promettant des voyages et mille et une nuits de pleine lune et de merveilles. il l'a posée ici, il l'a laissée ici. jamais il n'est revenu. le vent c'est papa, c'est maman, c'est les vieux mots de jeunes adultes déjà fatigués car noyés dans l'angoisse et la haine. derrière eux ils ont laissé la peine. ils ont laissé la fragile alizae. abandonnée et orpheline. enfant poupée de chiffon qui n'a connu que la bataille contre les larmes. oppressée par une réalité si cruelle qu'elle en est devenue fade. condamnée par la connerie des gens.
alizae jamais elle n'a bougé d'ici. elle a des rêves plein la tête et des paillettes incandescentes dans les yeux, mais ses pieds restent arrimés au sol. partout y a que du béton gris et du bruit. et des saletés de pigeons. y a toujours des pigeons dans les endroits nuls qui ne font rêver que les fous. d'ailleurs peut-être bien qu'elle l'est devenue un peu, folle, en restant coincée ici à wellington. elle a grandi entre l'orphelinat franchement glauque et les rues tantôt bondées tantôt sombres. elle a souvent fuguée alizae, aveuglée par son dégoût du monde. mais ils sont toujours revenus pour la détruire. pour la parquer entre quatre murs. pour abattre à coups de fusil tous ces oiseaux qui cohabitent dans sa tête.
24 ans de désillusion. une putain de désillusion qui lui scie la tête comme une grosse migraine. une migraine millénaire que rien ne peut guérir. gamine instable, incapable de vraiment grandir. elle est malade de la vie. personne ne peut la tirer vers le haut car elle se complet presque dans son malaise et ses névroses. la peur de la solitude l'a rendue maussade et craintive. imperméable à la plupart des douleurs également. souvent vous l'entendrez crier la nuit ou vous la retrouverez sur le vieux canapé déglingué, les yeux bien ouverts à cinq heures du matin. mais jamais vous ne la verrez pleurer. tout son stock de larmes a déjà été épuisé et elles se sont depuis longtemps évaporées.
alizae malgré tout ça elle découvre la liberté. depuis sa sortie de l'orphelinat elle essaye d'apprendre à vivre pour de vrai. comme les grands. les vrais gens intéressants. ceux qui éclairent le monde rien que par leur simple présence, comme de brillantes étoiles. pas comme les vieux. ceux qui crachent leurs poumons et niquent leurs dents à longueur de journées à force de les faire grincer de mécontentement parce qu'ils ont bien conscience de comment ça va se terminer. ils savent que ça arrive, que c'est imminent. mais alizae elle ne sait rien de ça. elle apprivoise la vie. elle apprend à sourire, à aimer, à aider. elle veut être pour les autres cette main tendue qu'elle n'a jamais trouvé. elle veut rendre heureux les beaux garçons et les jolies filles, jouer avec leurs cheveux, distribuer les baisers comme autant de cadeaux divins.
enfant bancale qui vit la vie en deux temps, tantôt asociale et renfermée parce qu'à demi-immergée au milieu de ses démons, tantôt spontanément généreuse et souriante. bouffée par un million de névroses et d'angoisses mais continuant de tenir la barre de sa vie, trônant fièrement comme un capitaine condamné à l'avant de son navire qui s'apprête à couler. elle brûle de vivre tout en sachant que c'est éphémère comme les éclairs dans le ciel d'orage. et au milieu de tout ça les souvenirs tristes carillonnent pour qu'elle ne les oublie pas. ils font saigner son cœur. ils la rendent plus forte et plus faible à la fois. putain de mélange qui constitue l'humanité. tout ça concentré dans la petite âme d'alizae. un truc est sûr, elle est d'ailleurs.
◗ NEVER CHANGING WHO I AM. née en Nouvelle-Zélande, elle n'a jamais quitté Wellington • abandonnée et « confiée aux soins » d'un orphelinat alors qu'elle n'avait que deux ans • a  souvent fugué dans les rues pour échapper à ce destin bien trop noir pour la petite rêveuse qu'elle est • s'est toujours faite rattraper et a souffert d'autant plus de ses retours dans ce lieu super étouffant et glauque • s'est très souvent retrouvée seule • vit très mal la solitude aujourd'hui et se retrouve même à cohabiter avec quelques violentes névroses et angoisses • insomniaque qui cauchemarde beaucoup quand elle parvient à dormir quelques heures • grande hyper active de la créativité, artiste multi-casquette qui cumule les professions de musicienne, peintre et photographe • joue de la guitare depuis sept ans, l'instrument a de l'importance puisqu'il lui a été offert par son premier vrai petit ami qui est décédé un an plus-tard dans un accident de voiture • elle porte autour du coup une vieille plaque militaire offerte par un gars dans un squat lors de l'une des ses fugues • elle a une consommation énorme de thé, tous les goûts possibles et imaginables • elle a toujours refusé de toucher à la cigarette mais demeure fascinée par les gens qui fument • elle a appris à faire du skate il y a quelques années et aime encore se balader sur la planche à travers la ville • lorsqu'elle n'arrive plus à joindre les deux bouts artistiquement elle est serveuse dans les bars et cafés • elle a touché à l’héroïne de ses dix-huit à ses vingt-ans, ce qui lui a valu un beau séjour en désintox ' • depuis la drogue l'angoisse plus qu'autre chose • elle est arrivée à la résidence il y a trois ans • paniquée par le fait de vivre seule elle a toujours partagé son appart' avec un/deux/voir trois colocs • le dernier en date est décédé d'une overdose, ce qui a ravivé des souvenirs douloureux • elle a tendance à être trop gentille et à accorder sa confiance trop vite par peur du rejet et par envie d'être aimée • elle est bisexuelle • son estomac ne tolère pas le café noir • elle adore la nature et aime énormément faire des photos de paysages • elle a une quinzaine de tatouages sur le corps, qui racontent sa vie et complète assez bien l'allure de l'artiste.  
◗ I NEED YOUR LOVE. uc.
 
 
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Mer 25 Fév - 14:22

SALUT TOI ON FAIT DES ENFANTS ?

En vrai, je tape le gros scouate, je te propose mes trois persos

Yolandi : petite lesbienne d'à peine 20 ans, en apparence timide, mais en fait c'est une grosse sociopathe sujette à de grosses crises de violences, qui déteste les gens parce qu'on lui en a trop fait baver du coup elle est devenu à moitié taré du ciboulo à cause de la drogue et de la haine. maintenant elle touche plus à rien, mais avec ses trois potes lesbiches et elles organisent des grosses soirées défonce à la poudreuse sur wellington.

Naehu : hippie perchée par excellence, elle écume les frees parties et les sounds system en attendant de voyager encore. elle revient d'un an en australie avec sa bande. elle flanne, fait rien de spécial, je me tate à lui faire faire une formation de tatoueuse donc vu qu'elles ont toutes les deux des dessins sur la peau, le lien pourrait se ramener à ça

Vito : c'est le king il vient de wellington, il a un peu voyager dans le monde, il fait sa vie de barman, il a tout l'temps plein d'emmerdes avec les filles, il est trop pas doué, voir même carrément maladroit avec les sentiments, il est pas super aimable ni avenant mais dans le fond c'est une crême tu vois, même si pas mal de gens disent que c'est un connard

Voilà est ce que y'en a un qui t'inspire, ou les trois peut être ?

_________________
La raison parle
et les sentiments mordent
@ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Mer 25 Fév - 14:56

CARRÉMENT !

les trois m'inspirent bien en fait.

pour yo' >  alors ali' elle a aussi eu des gros problèmes avec la drogue. héroinowoman, puis d'autres trucs parfois, désintox', la totale. j'ai quelques idées, mais depuis combien de temps yo' elle fait des soirées avec les lesbitchs ?

nae' > elles auraient pu se rencontrer dans un salon un jour ? genre elles attendaient toutes les deux pour leur rendez-vous et elles se sont mises à discuter ? puis après elles ont percuté qu'elles vivaient dans la même résidence. j'pense que nae' fascinerait ali' parce que justement elle a ce côté perché, elle vole au-dessus du sol et pourtant elle est là sur terre, et ali' elle comprend pas trop, ça la fascine assez. puis elle a voyagé, ce qu'ali' n'a jamais fait (24 ans passés à wellington, c'est pas la joie), du coup je vois bien ali' rechercher la compagnie de nae' parce qu'elle est un peu fan de la liberté de son esprit.

vito >  ils ont le même âge, ils ont la même rébellion dans l'âme, ils savent tous les deux c'que c'est de perdre quelqu'un. puis il a voyagé, et encore une fois les gens comme ça ali' ça l'éblouie. du coup je pense qu'elle pourrait être un peu habituée du bar. au début elle est venue juste par hasard, puis elle est revenue parce qu'elle aimait bien l'ambiance et le service, puis maintenant des fois elle vient même pour boire de l'eau. elle aurait pu commencer à lui parler juste comme ça, après avoir commandé (même lui ça pourrait l'avoir saoulé), puis elle est revenue, elle a continué, et il aurait fini par être un peu moins fermé. et...faut qu'je vois la suite.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Mer 25 Fév - 16:16

yo> j'dirais un an à peu prêt, depuis qu'elle a débarqué à wellington. avant elle habitait en ukraine

nae> ouaaais puis nae elle capte pas trop, elle aime bien alizae quoi, et genre elle pourrait lui proposer de venir en free avec elle et ses copains, et genre commencer a lui proposer plein de drogues (la boulette tu vois )

vito> grave pourquoi pas ! après au premier coup d'oeil, j'pense que vito aurait trouvé ali belle tu vois, genre il serait pas complètement désinteressé d'elle à la base ça serait une espèce d'amitié naissante quoi

_________________
La raison parle
et les sentiments mordent
@ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Jeu 26 Fév - 17:31

ai-je une place ?
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Jeu 26 Fév - 19:16


_________________
Paulo aime les moules-frites
Sans frites et sans Mayo
@ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: COMÈTE   Sam 28 Fév - 12:41

yo > alors elles pourraient s'être connues à la résidence non ? parce que je vois mal ali' se pointer spontanément dans l'une de ces soirées.

nae > anw, j'adore l'idée.

vito > ouais, genre amitié naissante, posey, cool.

deirdre > évidemment jolie dame ! une idée ?

wyatt > alors, on se fait quoi ?

_________________

PRIMADONA GIRL
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: COMÈTE   

Revenir en haut Aller en bas
 

COMÈTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ... Une apprentie comédienne se retrouve au pays des livres
» Une Comédie musicale à Dijon?
» "Ce soir avec Arthur", nouvelle émission sur Comédie
» comédie musicale - festival autour de la vie durant la seconde guerre mondiale - we du 17/18 mai
» ANDROMAQUE à la Comédie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
live your life
 :: Be my friend
-